Bonjour

Matin. Petroverigsky lane, building 10. À cette adresse de Moscou dans le district de Kitay-Gorod, je suis arrivé au centre fédéral de diagnostic et de traitement des maladies cardiovasculaires angiography.su, qui fait partie du centre de recherche d'État pour la médecine préventive, pour remettre une combinaison stérile et visiter dans la salle d'opération.

L'angiographie est une méthode d'examen des vaisseaux sanguins à l'aide de rayons X et de liquide de contraste. Il est utilisé pour détecter les dommages et les défauts. Sans lui, l'opération dont je suis sur le point de parler n'aurait pas été possible - stenting.

Il y aura encore un peu de sang. Je pense que je devrais avertir les gens impressionnables à ce sujet avant d'ouvrir tout le message..

Quiconque n'a jamais entendu parler des plaques de cholestérol n'a pas regardé l'émission d'Elena Malysheva. Les plaques sont des dépôts sur les parois internes des vaisseaux sanguins qui s'accumulent au fil des ans. En consistance, ils ressemblent à de la cire dense. La plaque n'est pas seulement constituée de cholestérol, le calcium dans le sang y adhère, ce qui rend les dépôts encore plus denses. Et toute cette structure obstrue lentement mais sûrement les vaisseaux, empêchant notre moteur ardent, ou plutôt la pompe, de fournir des nutriments et de l'oxygène à divers organes, y compris le cœur lui-même..

Avant l'apparition de la méthode de stenting, qui sera discutée, les médecins n'étaient armés que de la méthode chirurgicale de contournement, populairement célèbre grâce à l'opération au cœur de Boris Nikolayevich Eltsine en 1996 dans une salle d'opération ronde. Je me souviens très bien de ce cas (souvenir d'enfance), bien qu'une opération similaire ait été réalisée par de très nombreuses personnes célèbres.

La chirurgie de dérivation est une opération de la cavité. Une personne reçoit une anesthésie, le thorax est scié (il est scié, on ne peut pas supporter un scalpel), le cœur est arrêté et le système de circulation artificielle est mis en marche. Le cœur qui bat bat très fort et interfère avec l'opération, vous devez donc vous arrêter. Pour accéder à toutes les artères et les contourner, vous devez extraire le cœur et le retourner. Un shunt est une artère de donneur prélevée sur le patient lui-même, par exemple de la main. Bon stress pour le corps.

Lors de la pose du stent, le patient reste conscient (tout se passe sous anesthésie locale), peut retenir sa respiration ou prendre de grandes respirations à la demande du médecin. La perte de sang est minime et les incisions sont minuscules, car les artères sont pénétrées à travers un cathéter, généralement inséré dans l'artère fémorale. Et ils ont mis un stent - un vasodilatateur mécanique. En général, l'opération élégante (-:

L'opération pour Sergei Iosifovich a été réalisée en trois étapes. J'étais sur la dernière opération de la série. Il est impossible d'installer tous les stents à la fois.

La table chirurgicale et l'angiographe (un dispositif semi-circulaire suspendu au-dessus du patient) forment un mécanisme unique qui fonctionne ensemble. La table se déplace d'avant en arrière et la machine tourne autour de la table pour prendre des radiographies du cœur sous différents angles.

Le patient est placé sur la table, fixé et connecté au moniteur cardiaque.

Pour comprendre l'appareil de l'angiographe, je vais le montrer séparément. Il s'agit d'un petit angiographe, pas aussi grand que dans la salle d'opération. Si nécessaire, vous pouvez même l'apporter au service.

Cela fonctionne tout simplement. L'émetteur est installé en bas, le convertisseur est en haut (c'est un sourire collé dessus), à partir duquel le signal avec l'image est déjà transmis au moniteur. Il n'y a pratiquement pas de diffusion des rayons X dans l'espace, mais toutes les personnes présentes dans la salle d'opération sont protégées. Environ huit opérations de ce type sont effectuées par jour..

Un cathéter spécial est inséré à travers un vaisseau sur le bras ou la cuisse, comme dans notre cas..

Un fil métallique fin est inséré à travers un cathéter dans l'artère - un fil guide pour délivrer le stent au site du blocage. J'ai été étonné de sa longueur!

Un stent - un cylindre maillé - est attaché à l'extrémité de ce fil dans un état comprimé. Il est monté sur un ballon qui sera gonflé au bon moment pour déployer le stent. Au départ, cette structure n'est pas plus épaisse que le conducteur lui-même.

Voici à quoi ressemble un stent ouvert..

Et ceci est un modèle réduit d'un autre type de stent. Dans le cas où les parois des vaisseaux sont endommagées, elles sont installées avec une membrane. Ils soutiennent non seulement le vaisseau à l'état ouvert, mais agissent également comme des parois vasculaires.

Tout au long du même cathéter, un agent de contraste contenant de l'iode est injecté. Il remplit les artères coronaires avec le flux sanguin. Cela permet à la radiographie de les visualiser et de calculer les sites de blocage sur lesquels les stents seront placés.

C'est un tel pool de l'Amazonie obtenu en injectant du contraste.

Toute l'attention aux moniteurs! L'ensemble du processus de mise en place du stent est observé à travers la télévision à rayons X.

Une fois le stent livré sur le site, le ballon sur lequel il est attaché doit être gonflé. Cela se fait à l'aide d'un appareil avec un manomètre (manomètre). Cet appareil, qui ressemble à une grosse seringue, est vu sur la photo avec de longs fils..

Le stent se dilate et presse dans la paroi interne du vaisseau. Pour être sûr que le stent s'est dilaté correctement, le ballon reste gonflé pendant vingt à trente secondes. Il est ensuite dégonflé et retiré de l'artère sur un fil. Le stent reste et soutient la lumière du vaisseau.

Un ou plusieurs stents peuvent être utilisés en fonction de la taille du vaisseau affecté. Dans ce cas, ils se chevauchent les uns après les autres..

Voici comment fonctionne le stent. Vous trouverez ci-dessous des captures d'écran d'un téléviseur à rayons X. Sur la première photo, nous ne voyons qu'une seule artère, une artère bouclée. Mais un autre devrait être visible, en dessous. En raison de la plaque, la circulation sanguine est complètement bloquée.

La saucisse épaisse sur la seconde est un stent qui vient d'être déployé. Les artères ne sont pas visibles, car le contraste n'y est pas lancé, mais les fils sont juste visibles.

Le troisième montre le résultat. L'artère est apparue, le sang a commencé à couler. Maintenant, comparez à nouveau la première image avec la troisième..

Le concept d'agrandissement des zones touchées du navire à l'aide d'une sorte de cadre a été proposé par Charles Dotter il y a quarante ans. Le développement de la méthode a pris du temps, la première opération utilisant cette technologie n'a été réalisée par un groupe de chirurgiens français qu'en 1986. Et ce n'est qu'en 1993 que l'efficacité de la méthode a été prouvée pour restaurer la perméabilité de l'artère coronaire et la maintenir dans un nouvel état à l'avenir..

Actuellement, des sociétés étrangères ont développé environ 400 modèles différents de stents. Dans notre cas, il s'agit de Cordis de Johnson & Johnson. Artem Shanoyan, chef du département des méthodes de diagnostic et de traitement endovasculaires du centre, a répondu à ma question sur les fabricants de stents russes qu'ils n'existent tout simplement pas..

L'opération dure environ une demi-heure. Un bandage compressif est appliqué sur le site de ponction de l'artère. De la salle d'opération, le patient se rend à l'unité de soins intensifs, et deux heures plus tard au service général, d'où il est déjà possible de griffonner des SMS joyeux à des proches. Et dans quelques jours, ils pourront se voir chez eux..

Les restrictions de style de vie typiques du cœur sont généralement supprimées après la pose du stent, la personne revient à une vie normale et l'observation est effectuée périodiquement par le médecin du lieu de résidence..

Comment les chirurgiens cardiaques nous sauvent la vie grâce aux transplantations cardiaques

Selon les chirurgiens cardiaques, la chose la plus triste à propos d'une transplantation cardiaque est de regarder comment un organe encore vivant continue de se contracter obstinément pendant qu'il est coupé. Pourquoi de très jeunes gens peuvent-ils finir sur la table d'opération et quand des dispositifs mécaniques remplacent les organes vivants? Ces questions sont répondues par Samer Nashef, chirurgien cardiaque en exercice et auteur du livre "Notes of a Cardiac Surgeon", publié en russe par la maison d'édition "Alpina Publisher". "Knife" publie un extrait de ce qui se passe lors de l'une des opérations les plus difficiles - la transplantation cardiaque humaine.

Je vais vous raconter comment se fait une transplantation cardiaque dans un hôpital, loin des soucis, des aventures et des essais qui incombent au lot des équipes de donneurs.

Tout d'abord, nous avons coupé le sternum avec une scie circulaire. Ceci est suivi par les étapes habituelles pour presque toutes les chirurgies à cœur ouvert. Pour connecter le patient à une machine cœur-poumon, nous insérons un tube dans l'aorte et deux autres dans les grosses veines, à travers lesquelles le sang veineux pénètre dans l'oreillette droite..

Dans d'autres opérations, nous insérons un seul tube directement dans l'oreillette droite. Ensuite, nous enveloppons étroitement ces deux tubes avec des bandages pour séparer solidement les veines..

La signification de cette modification est que lorsque l'oreillette droite est coupée, l'air n'entre pas dans les tubes et ne bloque pas la circulation sanguine dans la machine cœur-poumon. Après la connexion, nous allumons l'appareil et compressons l'aorte, isolant le cœur du système circulatoire.

Dans cette situation, bien sûr, il ne sert à rien de protéger le cœur avec une solution froide de chlorure de potassium, car le patient n'en aura plus besoin. Ensuite, nous disséquons l'organe à travers quatre chambres - deux oreillettes et deux vaisseaux principaux quittant le cœur (aorte et artère pulmonaire).

En faisant cela, le cœur meurt lentement par manque d'oxygène..

Le plus triste à propos de la transplantation est de voir comment l'organe condamné continue de se contracter obstinément, s'affaiblissant progressivement pendant que nous le coupons. Il bat encore quelques minutes après avoir été retiré du coffre et placé sur la table à instruments. Et puis ça s'arrête encore.

Une fois enlevé, un vide terrifiant s'ouvre dans la poitrine entre les poumons - à l'endroit même où se trouvait le cœur. Il ne reste plus que trois tuyaux.

Si tout se passe comme prévu, alors immédiatement après avoir retiré l'organe inutile, le donneur est amené en salle d'opération dans un grand récipient contenant de la glace. Il y a un sac de solution saline froide. Le cœur lui-même est dans un sac séparé trempé dans une solution.

Pour placer le nouveau cœur là où il doit être, tout ce que vous avez à faire est de placer quatre rangées de points. Aucun d'eux ne nécessite une délicatesse particulière: l'oreillette gauche du cœur du donneur est suturée au moignon de l'oreillette gauche de l'ancien cœur, l'oreillette droite est suturée de la même manière, l'artère pulmonaire du nouveau cœur est suturée au moignon de l'artère pulmonaire du receveur, et la même chose est faite avec l'aorte.

Toutes ces sutures doivent être scellées, comme les autres anastomoses vasculaires (articulations), les chirurgiens cardiaques font généralement un bon travail dans cette tâche. Certes, la suture prend beaucoup de temps - et la suture de l'oreillette droite est particulièrement laborieuse. Lorsque tous les points de suture sont prêts, tout l'air est évacué du nouveau cœur et la pince est retirée de l'aorte.

Une fois la pince retirée, le flux sanguin commence dans les artères coronaires et, en même temps, deux événements se produisent..

Le premier semble être un miracle: après avoir retiré la donneuse du sein et quelques heures de route, le cœur commence à se contracter dans sa nouvelle maison. Le deuxième événement ne peut pas être qualifié de si joyeux: les cellules sanguines du receveur reconnaissent instantanément le cœur du donneur comme étranger et le système immunitaire commence à détruire méthodiquement ce nouveau cœur..

Pour éviter que cela ne se produise, le patient reçoit une injection d'immunosuppresseurs - ils permettent au cœur du donneur et aux cellules du receveur de mieux «se connaître». Après cela, la machine cœur-poumon est éteinte, la poitrine est fermée et la plaie est cousue. L'opération est terminée.

Pendant les prochains jours, le patient est en équilibre sur le tranchant d'un couteau - une suppression insuffisante de l'immunité peut entraîner une réaction de rejet et le refus d'un nouveau cœur, et trop fort peut faire du patient une victime d'infection.

Avec de nombreuses années d'expérience en transplantation, les professionnels travaillant à l'hôpital aident le patient à marcher en toute sécurité le long du fil du couteau. Ils ajustent les doses d'immunosuppresseurs pour qu'il n'y ait pas de rejet et que le patient ne meure pas d'une infection mineure..

Il y a une tradition à Papworth selon laquelle lorsqu'un patient peut se promener seul dans l'étang de l'hôpital avec des canards sauvages, il peut être renvoyé..

Revenons maintenant en arrière pour vivre pleinement la magie d'une transplantation cardiaque. La chirurgie cardiaque est née dans les années 1950, lorsque la machine cœur-poumon a été inventée, et depuis lors, elle n'a cessé de progresser à pas de géant. Il continue d'évoluer aujourd'hui.

Au cours des 50 dernières années, la liste des maladies cardiaques qui peuvent être guéries avec un scalpel s'est incroyablement élargie. Parfois, nous, chirurgiens cardiaques, nous comportons même comme si de telles maladies cardiaques que nous ne pouvions pas guérir n'existaient tout simplement pas.

Nous plaçons des shunts sur les artères coronaires bloquées, pouvons remplacer ou reconstruire les quatre valves cardiaques et sommes prêts à corriger toute anomalie dans la structure de l'aorte. Nous fermons tous les trous dans le cœur qui apparaissent là où ils ne devraient pas être, et créons des trous à leur place, mais pour une raison quelconque, ils ne le sont pas.

Nos solutions chirurgicales ingénieuses traitent les malformations cardiaques congénitales, y compris celles qui sont difficiles à imaginer, telles que l'absence congénitale d'un ventricule et l'absence de communication normale entre les artères ou les veines.

Il n'y a pas si longtemps, une méthode chirurgicale a été développée pour corriger les troubles du rythme cardiaque tels que la fibrillation auriculaire, lorsque la propagation normale d'une impulsion électrique est perturbée et que le cœur commence à battre de manière chaotique. Les contractions deviennent moins efficaces et le risque d'accident vasculaire cérébral augmente.

Maintenant, ce problème peut être facilement résolu chirurgicalement - c'est-à-dire que nous ne sommes plus seulement des plombiers, mais aussi des électriciens..

Malheureusement, il reste un autre problème qui défie obstinément les efforts des chirurgiens cardiaques: l'insuffisance cardiaque. Bien sûr, si cela est dû à une cardiopathie ischémique ou à un défaut de valve, nous pouvons l'éliminer, car la pompe elle-même fonctionne normalement..

Mais il n'y a pas une telle opération, à l'aide de laquelle il serait possible de forcer un cœur affaibli à se contracter plus et à mieux pomper le sang dans tout le corps. L'absence de fonction de pompage du cœur est une très mauvaise nouvelle pour le patient: 30 à 40% des patients décèdent dans l'année suivant le diagnostic. La mortalité est encore plus élevée que dans le cancer.

Pourquoi une insuffisance cardiaque se développe-t-elle? Il y a de nombreuses raisons, et la première est la maladie coronarienne. Lorsque l'artère coronaire est complètement bloquée, une petite section du muscle cardiaque meurt (cette mort est appelée infarctus du myocarde).

Chaque fois que cela se produit, le cœur perd de plus en plus de sa capacité de pompage, et cela continue jusqu'à ce qu'il devienne si faible qu'il ne soit plus capable de pomper le sang dans le corps normalement. Nous pouvons placer un shunt sur l'artère coronaire bloquée pour éviter que cela ne se produise, mais le shunt ne relancera pas le myocarde mort..

L'insuffisance cardiaque peut avoir une autre raison: une sténose (rétrécissement) ou une insuffisance (fermeture incomplète des feuillets) des valves. Ces anomalies obligent le cœur à travailler plus fort pour maintenir un flux sanguin normal tout en s'opposant au rétrécissement ou au reflux de la valve. Le cœur doit travailler constamment dans ce mode.

La charge peut être la même que lors de la course à pied d'un marathon ou de l'escalade de montagnes, même si en fait la personne dort à ce moment-là ou assise tranquillement sur une chaise.

Le cœur est capable de supporter de telles charges pendant une courte période, par exemple pendant un marathon, mais ne peut pas le faire pendant des semaines, des mois ou des années. Tôt ou tard, si le défaut de la valve n'est pas éliminé, la pompe échouera et l'insuffisance cardiaque deviendra irréversible..

D'autres raisons sont possibles, bien qu'elles soient moins fréquentes. Cela peut être, par exemple, des infections virales ou des maladies auto-immunes, lorsque le système immunitaire d'une personne attaque par erreur son propre cœur..

Quelle que soit la raison, mais lorsque la pompe elle-même tombe en panne, les chirurgiens cardiaques sont impuissants et le pronostic est le plus triste. Nous n'avons actuellement pas les moyens d'aider le muscle cardiaque endommagé à récupérer.

Des recherches intensives sont en cours sur la possibilité d'utiliser des cellules souches à cette fin, mais jusqu'à présent, elles n'ont pas été couronnées de succès et il n'existe aucun traitement cliniquement approprié pour l'insuffisance cardiaque. La seule façon d'éliminer l'insuffisance cardiaque est une transplantation cardiaque.

Mais aussi brillante et passionnante que soit cette méthode, elle ne peut être considérée comme le traitement idéal pour trois raisons principales..

Nous avons déjà évoqué la première raison: le nouveau cœur est étranger au système immunitaire du receveur, et il ne s'enracinera en aucun cas si le patient ne reçoit pas de médicaments immunosuppresseurs. Lorsque le système immunitaire est supprimé, le danger de maladies infectieuses et de certaines formes rares de tumeurs malignes, en particulier le sang et la moelle osseuse, apparaît au premier plan.

Le résultat est que le cœur qui souffre d'une défaillance devient le cœur atteint de la maladie de transplantation. C'est mieux que l'échec, mais c'est toujours un problème qui ne fera qu'empirer au fil des ans.

La deuxième raison est que le nombre de cœurs donnés est limité. Ainsi, la greffe est le lot de quelques chanceux, c'est-à-dire pas trop vieux et ne souffrant pas de nombreuses maladies concomitantes..

Il ne s’agit pas d’âgisme ou de discrimination, mais simplement d’une tentative de tirer le meilleur parti d’une ressource limitée. Mais même avec cette limitation, il n'y a toujours pas assez de cœurs de donateurs. Cela signifie que de nombreux patients qui bénéficieraient d'une transplantation pourraient ne pas attendre leur tour et mourir plus tôt..

L'insuffisance cardiaque est répandue et touche de nombreuses personnes. Malheureusement, on ne peut pas s'attendre à ce que ce soit la transplantation qui puisse en quelque sorte réduire la gravité du problème, car elle n'est disponible que pour un petit nombre de patients. Il existe un aphorisme qui peut être formulé de différentes manières, et je ne donnerai qu'une seule des options possibles:

Une greffe est un traitement de l'insuffisance cardiaque autant que la loterie est un outil de lutte contre la pauvreté.

Et enfin, la désagréable vérité sur la transplantation cardiaque (comme, en fait, tous les autres organes) est que ce traitement nécessite la mort d'une personne jeune et en bonne santé pour que les personnes âgées et malades puissent vivre. Chaque triomphe de la transplantation cache invariablement une tragédie humaine.

À l'horizon, cependant, l'espoir d'une solution à ce problème se fait jour. Si le cœur peut être appelé simplement une pompe qui doit pomper cinq litres de sang par minute, alors faire une pièce de rechange n'est qu'une question d'ingéniosité humaine..

Les travaux de création se poursuivent depuis de nombreuses années et la conception des appareils est améliorée chaque année. Ils peuvent déjà soutenir l'existence relativement sûre du patient pendant des semaines pendant qu'il attend une transplantation..

De tels dispositifs sont déjà largement utilisés dans la pratique clinique. Nous les appelons des "ponts vers la transplantation" et ils ont permis à de nombreux patients d'attendre en toute sécurité un cœur de donneur.

Des pompes à vie ont également été inventées et de nombreuses personnes les utilisent maintenant. Ces appareils sont imparfaits, leur utilisation s'accompagne de dommages aux cellules sanguines et nécessitent d'être rechargés en permanence, mais surtout, ils fonctionnent vraiment. L'amélioration de la conception et des performances n'est qu'une question de temps.

Le moment viendra où ces pompes deviendront meilleures que les cœurs vivants transplantés, puis elles occuperont définitivement une place de choix dans chaque salle d'opération de chirurgie cardiaque..

Lorsque cela se produit, il sera possible d'oublier la transplantation, car les cœurs vivants seront remplacés par des cœurs mécaniques..

Quels sont les types de chirurgie cardiaque?

«Nous ne sommes pas des dieux» - vous pouvez souvent entendre de la bouche des chirurgiens cardiaques. Mais pour les patients qui ont survécu avec succès à une chirurgie cardiaque, sont revenus à une vie normale et active sans douleur, l'autorité du chirurgien opérant est en deuxième position après Dieu..

Essayons d'ouvrir le voile sur les secrets de leur travail et découvrons quels types de chirurgies cardiaques existent et sont pratiquées aujourd'hui. Et est-il également possible d'effectuer une chirurgie cardiaque sans ouvrir la poitrine?

Lorsque le cœur est dans la paume ou une chirurgie ouverte

Machine cœur-poumon (AIC)

La chirurgie à cœur ouvert est appelée ainsi parce que le chirurgien cardiaque «ouvre» la poitrine du patient, coupe le sternum et tous les tissus mous et ouvre la poitrine. De telles interventions, en règle générale, sont effectuées avec la connexion d'une machine cœur-poumon (ci-après - AIC), qui est un remplacement temporaire du cœur et des poumons de la personne opérée. Cet appareil est un appareil complexe de taille assez impressionnante, il continue de pomper le sang dans tout le corps lorsque le cœur du patient est arrêté artificiellement.

Grâce à l'AIC, la chirurgie à cœur ouvert peut être prolongée de plusieurs heures si nécessaire. Les chirurgies ouvertes sont utilisées pour le remplacement valvulaire, le pontage coronarien peut également être réalisé de cette manière, de nombreuses malformations cardiaques sont éliminées par des interventions ouvertes. Il convient de noter que l'AIK n'est pas toujours utilisé lors de leur réalisation..

Le corps ne peut pas toujours résister à l'intervention d'un substitut cardiaque étranger: l'utilisation de l'AIC est lourde de complications telles qu'une insuffisance rénale, une altération du flux sanguin cérébral, des processus inflammatoires et une rhéologie sanguine altérée. Par conséquent, certaines chirurgies à cœur ouvert sont effectuées dans les conditions de son travail, sans connecter l'AIC.

De telles interventions sur un cœur battant comprennent une greffe de pontage coronarien, lorsque cette opération est effectuée sur un cœur battant, la zone du cœur dont le chirurgien a besoin est temporairement désactivée du travail et le reste du cœur continue de fonctionner. De telles manipulations nécessitent des qualifications et des compétences élevées d'un chirurgien, et présentent également un risque de complications beaucoup plus faible; elles sont parfaites pour les personnes de plus de 75 ans, les patients présentant un large arsenal de maladies chroniques, les patients atteints de diabète sucré que les opérations sur un organe désactivé de la circulation..

Mais tous les avantages et inconvénients, bien sûr, sont déterminés par le chirurgien cardiaque. Seul le médecin décide de faire fonctionner le cœur ou de l'arrêter pendant un certain temps. Les opérations ouvertes sont les plus traumatisantes, avec un pourcentage plus élevé de complications; après la chirurgie, une cicatrice reste sur la poitrine du patient. Mais parfois, seule une telle opération peut sauver la vie d'une personne, améliorer sa santé, retrouver une vie pleine et heureuse..

Coeur intact ou chirurgies fermées

Si, pendant l'opération, le sternum, les cavités cardiaques et le muscle cardiaque lui-même n'ont pas été ouverts, il s'agit alors d'opérations cardiaques fermées. Au cours de telles opérations, le scalpel chirurgical n'affecte pas le cœur et le travail du chirurgien consiste à traiter chirurgicalement les gros vaisseaux, les artères cardiaques et l'aorte, et la poitrine n'est pas ouverte, seule une petite incision est pratiquée sur la poitrine..

Ainsi, un stimulateur cardiaque peut être installé, des valves cardiaques corrigées, une angioplastie par ballonnet, une greffe de dérivation, une endoprothèse vasculaire. Les opérations fermées sont moins traumatisantes et ont un taux de complications plus faible que les opérations ouvertes. La chirurgie vasculaire fermée peut souvent être la première étape avant une nouvelle chirurgie cardiaque..

Les indications pour leur mise en œuvre sont toujours déterminées par le médecin..

Réalisations de la chirurgie cardiaque moderne ou des opérations mini-invasives

Chirurgie cardiaque endovasculaire

La chirurgie cardiaque progresse avec confiance, et un indicateur en est le pourcentage croissant de manipulations de haute technologie peu traumatisantes qui vous permettent de vous débarrasser de la pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins avec un minimum d'intervention et d'impact sur le corps humain. Que sont les interventions mini-invasives? Ce sont des opérations chirurgicales réalisées en introduisant des instruments ou des dispositifs spéciaux par des mini-accès - incisions de 3-4 cm, voire sans incisions du tout: lors des opérations endoscopiques, les incisions sont remplacées par des ponctions.

Lors de manipulations mini-invasives, le chemin vers le cœur et les vaisseaux sanguins peut passer par les vaisseaux fémoraux, par exemple - ces opérations sont appelées endovasculaires, elles sont effectuées sous contrôle radiographique. Élimination des malformations congénitales, prothèses de valvules cardiaques, toutes les opérations sur les vaisseaux (de l'élimination d'un caillot sanguin à l'expansion de la lumière) - toutes ces interventions peuvent être effectuées à l'aide de technologies mini-invasives. Dans la chirurgie cardiaque moderne, l'accent est mis sur eux, car le faible risque de complications, l'impact minimal sur le corps - ce sont d'énormes avantages que les patients peuvent apprécier littéralement sur la table d'opération..

Angiographie coronarienne, une méthode pour examiner les vaisseaux cardiaques en introduisant un contraste et un contrôle ultérieur aux rayons X

L'anesthésie pendant les procédures endoscopiques n'est pas nécessaire, il suffit d'anesthésier le site de ponction. La récupération après une chirurgie cardiaque mini-invasive est dix fois plus rapide. De telles méthodes sont également indispensables dans le diagnostic - l'angiographie coronarienne, une méthode d'examen des vaisseaux cardiaques en introduisant un contraste et un contrôle par rayons X ultérieur. En parallèle du diagnostic, selon les indications, le chirurgien cardiaque peut également effectuer des manipulations thérapeutiques sur les vaisseaux - mise en place d'un stent, dilatation du ballon dans un vaisseau rétréci.

Et le diagnostic et le traitement par ponction dans l'artère fémorale? N'est-ce pas un miracle? De tels miracles deviennent monnaie courante pour les chirurgiens cardiaques. La contribution des méthodes de traitement endovasculaire est également inestimable dans les cas où la menace pour la vie du patient est particulièrement aiguë et le décompte dure quelques minutes. Ce sont des situations de syndrome coronarien aigu, de thromboembolie, d'anévrisme. Dans de nombreux cas, la disponibilité de l'équipement nécessaire et du personnel qualifié peut sauver la vie des patients.

Quand l'opération est-elle indiquée?

Indications de la chirurgie

Il appartient à un chirurgien cardiaque expérimenté ou à un conseil de médecins de décider si une opération est indiquée, ainsi que de déterminer le type de chirurgie du cœur et des vaisseaux sanguins. Le médecin peut tirer une conclusion après un examen approfondi, une familiarisation avec l'historique du développement de la maladie, une observation du patient. Le médecin doit très bien connaître les tenants et les aboutissants de la maladie: combien de temps le patient souffre de pathologie cardiaque, quels médicaments il prend, quelles maladies chroniques il a, quand il se sentait plus mal... Après avoir évalué tous les avantages et les inconvénients, le médecin rend son verdict: se faire opérer ou non. Si la situation évolue selon le schéma ci-dessus, nous avons affaire à une chirurgie cardiaque planifiée.

Elle est montrée aux personnes suivantes:

  • absence d'effet d'un traitement médicamenteux adéquat;
  • une détérioration rapidement progressive du bien-être dans le contexte d'un traitement par pilules et injections;
  • arythmies sévères, angine de poitrine, cardiomyopathies, malformations cardiaques congénitales et acquises nécessitant une correction.

Mais il y a des situations où il n'y a pas de temps pour la réflexion, le questionnement et l'analyse de l'histoire médicale. Nous parlons de maladies potentiellement mortelles - un caillot sanguin s'est détaché, un anévrisme s'est stratifié et une crise cardiaque s'est produite. Lorsque le temps passe pendant quelques minutes, une chirurgie cardiaque d'urgence est effectuée. Stenting, pontage coronarien, thrombectomie des artères coronaires, ablation par radiofréquence peut être réalisée en urgence.

Chirurgie de pontage cardiaque. Qu'est-ce que c'est, combien de temps ils vivent, chirurgie, contre-indications

La chirurgie de pontage cardiaque est la redirection de l'approvisionnement en sang des artères coronaires obstruées, réalisée par chirurgie. Le muscle cardiaque pompe le sang dans tout le corps pour nourrir les cellules du corps et fournir de l'oxygène. Le cœur lui-même est alimenté par le myocarde via les deux artères coronaires principales.

Le stress, un mode de vie inapproprié et une alimentation déséquilibrée peuvent entraîner le développement de l'athérosclérose, une diminution de la perméabilité des artères coronaires, une perte d'élasticité et une accumulation de cholestérol, de calcium et de graisse dans les vaisseaux..

Ceci, à son tour, entraîne un manque de nutrition du cœur, la mort de ses parties, une nécrose tissulaire et des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux mortels, qui peuvent être évités avec un pontage coronarien..

Concept et essence

Le principe de cette opération difficile a été développé par le scientifique et médecin soviétique Vladimir Demikhov, sous sa propre paternité en 1960, le premier traité sur la transplantation a été publié, qui a été presque immédiatement traduit en anglais. Les artères coronaires portent le nom de l'emplacement «couronnant» de leur connexion avec le cœur.

Lorsque Léonard de Vinci a effectué des autopsies illégales en 1507 afin d'étudier l'anatomie, le scientifique a remarqué que la cause du décès pouvait être des bouchons dans ces artères. Les plaques sclérotiques apparaissent le plus souvent dans la zone de gauche la plus proche du myocarde, provoquant une angine de poitrine et même une crise cardiaque.

L'idée de fournir du sang au cœur de manière détournée est venue à Demikhov pendant la Grande Guerre patriotique, lorsque le jeune physiologiste a été mobilisé comme pathologiste dans un hôpital du front. Le plan était de transférer l'artère interne thoracique au cœur et de la suturer de l'artère coronaire dans la zone située sous la formation du bouchon, cette greffe est appelée un shunt.

Dans la chirurgie de pontage moderne, la suture est également réalisée avec l'artère radiale du bras et la veine saphène de la grande jambe. Les premières expériences opératoires ont été réalisées afin de ne pas dépasser le temps extrêmement comprimé autorisé pour le cœur sans apport sanguin..

À l'heure actuelle, un dispositif est utilisé qui fournit une nutrition artificielle du cœur, une méthode mini-invasive, ou le cœur battant est opéré..

Dans les premiers stades, les blocages des vaisseaux sanguins et des artères sont traités avec des médicaments, une coordination du mode de vie et des procédures médicales. La chirurgie de pontage cardiaque est une opération mondiale très efficace sur les artères et le muscle cardiaque pour ré-alimenter le cœur en contournant l'approvisionnement en sang, utilisée dans les cas avancés.

Il ne faut pas le confondre avec le stenting, qui consiste à placer une armature en expansion dans des vaisseaux et des voies rétrécis..

La greffe de pontage coronarien est divisée en types tels que:

  1. La greffe de pontage coronarien standard la plus courante utilisant un approvisionnement en sang artificiel. Dans un petit nombre de cas, il peut entraîner des complications postopératoires. Le prix varie de 70 à 450 mille roubles.
  2. Pontage de l'artère coronaire, plus sûr pour le corps, sans apport artificiel de sang. Cela nécessite de hautes qualifications et l'expérience d'un chirurgien qui n'arrête pas le travail du cœur lorsqu'il opère sur sa zone touchée. Le coût varie de 60 à 400 mille roubles.
  3. La greffe de pontage coronarien avec des prothèses de la valve affectée nécessitera de 70 à 410 mille roubles.
  4. Chirurgie de pontage hybride réalisée pour des lésions étendues du système cardiovasculaire et comprend divers types de procédures chirurgicales supplémentaires. Le prix final dépend de leur type et de leur quantité.

Les prix indiqués sont approximatifs, le coût de l'opération est fixé par la politique tarifaire de l'organisation qui l'exécute.

Avantages et inconvénients

Le pontage coronarien a un effet bénéfique sur la qualité de vie du patient, étant une méthode plus efficace et plus durable que, par exemple, la pose d'un stent ou l'angioplastie par ballonnet.

Le besoin de visites répétées chez un médecin en raison de problèmes de santé identiques se pose beaucoup moins souvent qu'après des procédures cardiaques identiques avec un moindre degré d'intervention chirurgicale. Ce type de traitement est principalement prescrit lorsque la perméabilité de trois artères ou plus se détériore; dans d'autres cas, la mise en place d'un stent ou une anglioplastie est utilisée..

La chirurgie de dérivation réalisée en ouvrant la poitrine permet une détermination plus précise du lieu d'apparition des plaques. L'inconvénient de cette pratique est le coût plus élevé que les méthodes non ouvertes. En outre, l'imposition de shunts présente un plus grand nombre de contre-indications, de complications probables et une période de récupération plus longue..

Les indications

La détérioration de la perméabilité vasculaire est un signe de maladie d'athérosclérose, qui forme des formations athéromateuses en eux. Par la suite, ils deviennent envahis par le tissu conjonctif, rétrécissant le conduit vasculaire jusqu'à son blocage final..

La chirurgie de pontage cardiaque est effectuée lorsque le conduit vasculaire est rétréci en raison d'un blocage.

Cette affection est souvent confondue avec l'artériosclérose de Menckenberg, caractérisée par des dépôts de sel dans la membrane artérielle moyenne et l'absence de plaque. Il diffère en ce qu'il n'obstrue pas les vaisseaux sanguins, mais provoque des anévrismes.

L'utilisation du shunt dans le traitement de l'artériosclérose de Menckenberg ne garantit pas la guérison. La conséquence de l'athérosclérose est une cardiopathie ischémique, qui se traduit par un manque pathologique de nutrition du cœur et conduisant à des lésions myocardiques..

Le pontage cardiaque est une technique chirurgicale dont les prérequis sont:

  • sténose artérielle causée par l'athérosclérose;
  • trois artères coronaires atteintes de sténose;
  • athérosclérose du tronc gauche de l'artère coronaire;
  • insuffisance cardiaque sévère du ventricule gauche;
  • détérioration de l'apport sanguin avec rétrécissement de la lumière des artères coronaires par des formations athéromateuses de 70% ou plus;
  • angine de poitrine incompatible avec un traitement médicamenteux;
  • l'impossibilité d'utiliser une angioplastie ou un stent des artères coronaires bloquées;
  • leur défaite par l'athérosclérose, se propageant aux valves cardiaques;
  • récidive de la déformation et du blocage des vaisseaux sanguins, selon les statistiques, survenant au plus tôt 5 à 12 ans après le shunt.

L'athérosclérose survient de manière chronique, la maladie coronarienne peut être exprimée à la fois de manière chronique et aiguë. La chirurgie est le traitement le plus efficace de l'athérosclérose avancée et de la maladie coronarienne..

Contre-indications

Cette opération n'est pas effectuée dans les conditions suivantes:

Contre-indications individuellesMaladies graves générales non recommandées
Symptômes d'insuffisance cardiaque de type cliniqueInsuffisance rénale
ObésitéDiabète sucré non compensé
Diminution aiguë de la fraction d'éjection ventriculaire gauche à un niveau de 30% et moins, survenue en raison de lésions cicatricielles.Maladie pulmonaire chronique non spécifique (MPOC)
La défaite de toutes les artères de type coronaire de type diffus, observée dans l'artériosclérose de Menckenberg.Maladies de type cancer

Ces indicateurs sont relatifs. Cette opération n'est pas recommandée pour les patients âgés, mais dans ce cas, les conditions qui déterminent la possibilité d'un pontage sont plutôt les risques en cours de chirurgie et les risques postopératoires..

Un obstacle à l'imposition de shunts peut également être l'état grave de la personne opérée, l'hypertension des artères de type incontrôlé, des affections incurables, la sténose des grosses artères, qui s'est largement répandue à la fois dans plusieurs de leurs zones et dans des vaisseaux plus petits, et un accident vasculaire cérébral survenu peu de temps avant l'opération..

Jusqu'à récemment, la présence d'un infarctus aigu du myocarde dans l'anamnèse empêchait catégoriquement la greffe de pontage, aujourd'hui la possibilité de le réaliser dans ces conditions est déterminée par l'évaluation du médecin.

Quels examens doivent être effectués

Le pontage cardiaque est une méthode de traitement réalisée à la fois comme une option planifiée et comme une intervention chirurgicale urgente.

Les examens d'urgence comprennent:

  • identification du groupe sanguin et de son facteur Rh;
  • électrocardiographie;
  • établir le degré de coagulation sanguine.

Les examens requis pour une opération planifiée comprennent:

  • test sanguin général;
  • vérifier la présence de virus d'immunodéficience et d'hépatite;
  • analyse d'urine générale;
  • ECG;
  • identification du niveau de coagulation sanguine;
  • établir le groupe sanguin et son facteur Rh;
  • test sanguin biochimique;
  • livraison de radiographies de la poitrine;
  • échocardioscopie.

Un examen préliminaire approfondi de l'aorte est particulièrement important, y compris un examen visuel, un diagnostic par palpation et un examen par échographie..

L'échocardiographie transoesophagienne et l'examen épiaortique par échographie sont les moyens les plus détaillés pour déterminer l'état des parois aortiques, aident à identifier les nuances nécessaires à l'opération et la manière la plus appropriée de traiter le patient.

Lors de la prescription d'un traitement médicamenteux régulier, en particulier d'anticoagulants ou d'affections chroniques, il est impératif d'en informer le médecin à l'avance. Les prix des examens diffèrent selon l'établissement médical choisi, une prise de sang clinique, selon décision de la commission médicale et consultative, est réalisée gratuitement.

Formation

Les mesures préopératoires standard sont les procédures médicales, les restrictions alimentaires et médicamenteuses et le traitement du site chirurgical. Le patient doit signer un document de consentement pour l'opération. Les cheveux doivent être rasés dans les zones opérées, y compris les zones des membres d'où proviendront les futurs shunts.

La veille de l'opération, vous pouvez vous permettre de l'eau et un dîner léger, après minuit, vous ne pouvez pas boire. Il est également nécessaire de consulter un anesthésiste, un médecin opérant et un spécialiste de la respiration thérapeutique et des exercices physiques. Après le dîner, le patient prend le dernier médicament. Prenez une douche et nettoyez vos intestins la nuit et le matin.

En tant que médicaments avant le PAC, les patients sont principalement recommandés pour les médicaments hypocholestérolémiants, les statines, le clopidogrel et l'aspirine, ces deux derniers devant être annulés dans la période de 10 jours à une semaine avant la chirurgie de pontage.

La prise de médicaments et leurs types est réglementée par le médecin traitant. La posologie des statines est généralement de 10 à 80 mg par jour avec le dîner. En outre, des médicaments sont utilisés pour réduire les facteurs de risque et le degré de manifestation de la maladie coronarienne et de l'athérosclérose.

Procédure

Dans la période d'une heure ou une demi-heure avant le début de l'intervention chirurgicale, le patient du service prend des médicaments sédatifs, puis il est pris sur une civière et placé sur la table d'opération. Ici, le cathétérisme de la vessie et l'entrée veineuse sont équipés, le patient est connecté à des capteurs surveillant la pression artérielle, l'ECG, la fréquence respiratoire et l'oxygénation du sang.

Des médicaments sont administrés, après quoi le patient s'endort. L'anesthésiste établit la respiration artificielle en incubant la trachée. La première étape d'une procédure de pontage standard consiste à ouvrir le cœur en ouvrant la poitrine, puis l'artère thoracique gauche est exposée et les veines sont retirées des membres pour une greffe de pontage..

Le patient est connecté à un appareil d'approvisionnement en sang artificiel, arrêtant le cœur par cardioplégie; pour effectuer un PAC, des dispositifs stabilisant la zone traitée du myocarde sont utilisés. Lors d'une intervention chirurgicale sans arrêt cardiaque, l'infrarouge n'est pas activé; pour plus de commodité, le médecin fixe temporairement la zone du cœur qui travaille à l'aide d'un équipement.

Cette technique se distingue par une rééducation plus courte et l'absence de dommages corporels dus à l'IC.

Les dernières étapes de l'intervention chirurgicale consistent à désactiver la circulation extracorporelle, à remettre le cœur en fonctionnement normal en le connectant temporairement à des électrodes spéciales et à installer un drain tout en suturant la poitrine. La durée du PAC dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme, du nombre de shunts créés et varie de 4 à 6 heures.

Les patients opérés sont placés en observation dans l'unité de soins intensifs pendant une durée d'environ 2 jours. Le membre à partir duquel le shunt a été prélevé peut perdre sa sensibilité pendant une courte période.

Après un pontage coronarien standard réalisé par des professionnels sans complications, le patient peut ne ressentir qu'un léger inconfort au niveau de la poitrine et un léger degré de vertige.

Récupération après

Après l'opération, vous devez augmenter progressivement votre activité physique, en marchant de plus en plus de distance chaque jour. La dépense énergétique d'un cœur non entraîné dépasse considérablement l'activité du muscle cardiaque d'une personne menant un mode de vie sain.

Une fois les shunts placés, les médecins conseillent aux patients quand commencer à marcher, comment bouger, s'allonger, se lever et se retourner dans le lit afin de ne pas endommager les points de suture. La chirurgie de pontage cardiaque est une chirurgie qui peut provoquer des sautes d'humeur.

L'opéré ne doit pas participer à des situations stressantes et éprouver de l'anxiété, il est recommandé de développer le contrôle des émotions. Dans un premier temps, il faut éviter de soulever des objets pesant plus de 2 kg et de forcer la ceinture scapulaire. La sortie de l'hôpital se produit généralement à la fin de la deuxième semaine, il faudra environ 2-3 mois pour récupérer complètement.

Ceci est influencé par l'âge et l'état de santé du patient. Les recommandations de comportement et de mode de vie après une chirurgie de pontage, ainsi que les médicaments appropriés, la posologie et l'heure de leur prise doivent être prescrits par le médecin sur une base individuelle..

Dans la plupart des cas, l'utilisation à long terme ou continue d'aspirine, de bêtabloquants, de médicaments hypocholestérolémiants ou de statines est prescrite. Certains des médicaments qui, selon l'American Heart Organization, devraient être utilisés pour prévenir et inhiber le développement de l'athérosclérose, de la maladie coronarienne et de la récupération après un pontage coronarien.

Table:

MédicamentDose quotidiennePrix
Aspirinede 81 à 325 mgà partir de 73 frotter.
Clopidrogel75 mgà partir de 227 frotter.
Prasugrel10 mg3730 rbl.
Ticagrélor90 mgà partir de 2821 frotter.
WarfarineINR 2,0-3,0, cible-2,5à partir de 88 roubles.
Atorvastatine40 à 80 mgà partir de 113 roubles.
Rosuvastatine20 à 40 mgà partir de 237 frotter.
Bisoprolol5 à 20 mgà partir de 83 frotter.
Métoprolol50 à 200 mgà partir de 26 roubles.
Carvédilol25 à 50 mg106 coups.

Ces médicaments ne sont pas des médicaments généraux et sont utilisés en fonction des caractéristiques individuelles de la santé du patient. Vous ne devez pas prendre de médicaments sans le rendez-vous de votre médecin et dépasser la dose quotidienne de médicaments, même s'il y a des lacunes dans le calendrier d'admission.

Combien de temps durera le résultat

Le PAC ne signifie pas que la maladie coronarienne disparaîtra complètement et que le comportement et le mode de vie impliqués dans l'opération peuvent rester inchangés. La durée de la période d'amélioration de la qualité de vie après la chirurgie dépend directement du respect des recommandations émises par le médecin, de l'élimination des mauvaises habitudes et d'une bonne nutrition..

Un shunt formé à partir de la veine saphène fémorale peut durer en moyenne 10 ans, tout comme un shunt d'une artère thoracique. Les artères de l'avant-bras conservent une bonne perméabilité pendant 5 ans. Avec une mauvaise nutrition et de mauvaises habitudes, ces indicateurs peuvent durer environ un an.

Complications possibles après un pontage cardiaque

L'efficacité du placement de shunt peut être compensée par des complications postopératoires généralisées de gravité variable. Les plus prédisposés à eux sont les personnes qui ont des contre-indications à cette opération, les patientes et les patients souffrant d'hypertension..

La fibrillation auriculaire est la complication la plus fréquente chez près de la moitié des patients. Cela augmente à son tour la menace d'accident vasculaire cérébral et de choc cardiogénique, qui peut entraîner la mort, quatre et trois fois, respectivement..

Ceux opérés par la méthode de l'arrêt cardiaque avec pontage cardio-pulmonaire et de la détérioration de l'apport sanguin au cerveau ne sont pas assurés, dont la probabilité varie de 1,5 à 4%. La fibrillation auriculaire postopératoire se résout généralement spontanément au cours du premier mois et demi.

30% des personnes opérées par pontage cardio-pulmonaire souffrent d'un déséquilibre cognitif à court terme, 10% présentent un délire. Il s'agit de complications de type neurologique, dont les prérequis sont des conditions pathologiques du système nerveux central et des affections de type célébrovasculaire.

Le pontage cardiaque est une technique qui peut entraîner une inflammation, dont le développement peut entraîner un dysfonctionnement de plusieurs organes. La progression de cette complication est due à une endotoxémie, combinant sang avec apport sanguin extracorporel, contact de reperfusion après retrait de la pince traversant l'aorte et ischémie.

Le PAC dans 2 à 3% des cas peut provoquer une insuffisance rénale aiguë chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque chronique continue, les femmes, les patients noirs, les patients souffrant de diabète sucré ou ayant un faible niveau de fraction d'éjection ventriculaire gauche, ou exacerber cette affection si elle est présente dans opéré.

De 10 à 20% des personnes souffrant d'obésité ou de bronchite obstructive chronique (BPCO) sont sensibles aux infections nosocomiales postopératoires.

Une planification minutieuse de la procédure de placement du shunt, la récupération postopératoire et une attitude responsable du patient pour se préparer à la chirurgie aideront à prévenir l'apparition des menaces décrites..

Les facteurs importants qui déterminent le succès de cette opération difficile, son coût et l'absence de complications sont le niveau de l'établissement médical qui l'exécute et les qualifications du personnel médical. La réalisation d'un pontage coronarien est avant tout une révision sérieuse du mode de vie et un respect rigoureux des prescriptions médicales.

Les patients opérés doivent suivre le régime prescrit de prise de médicaments de différentes durées. En suivant ces conditions simples, vous pouvez améliorer considérablement la qualité et la durée de vie après la chirurgie..

Vidéo de pontage cardiaque

Greffe de pontage coronarien. La chose la plus importante:

  1. Nikolay 04/02/2020 à 22:30

En août 2011, des pontages (4 pontages) et des stents (3 murs) ont été pratiqués en 2015, 4 autres murs ont été installés, nous sommes maintenant en avril 2020. Le 5 avril, j'ai 70 ans. Des symptômes de douleur thoracique sont apparus lors du chargement des bras, de la marche rapide et du transport de lourdes charges. J'exprime beaucoup de respect et de gratitude aux médecins de Penza du Centre fédéral de chirurgie cardiovasculaire. J'ai eu beaucoup de chance d'avoir été redirigé du Tatarstan RCH vers Penza FCSSH. Les médecins sont de la classe la plus élevée et tout le personnel. Je les serre tous dans mes bras, je les aime. Je vous souhaite à tous succès et chance, santé et longévité. Borisanov N. A.