Que faire après un curetage de l'utérus

Le grattage est une opération grave au cours de laquelle la couche muqueuse d'un organe est excisée. Parfois, des complications sont possibles après le nettoyage de la cavité utérine. Pour cette raison, une échographie est prescrite. En outre, le médecin formule des recommandations, en respectant lesquelles, vous pouvez réduire le risque de conséquences indésirables..

Raisons du curetage

Le curetage est réalisé à des fins thérapeutiques et diagnostiques. Pendant l'opération, seule la couche muqueuse superficielle est retirée, grâce à laquelle l'organe est rapidement restauré. De plus, dans les premières heures, des douleurs apparaissent après le grattage. Au fil du temps, ils deviennent moins prononcés et disparaissent complètement..

À des fins médicales, une intervention chirurgicale est effectuée pour éliminer les polypes, les restes de l'embryon après un avortement spontané et en cas de suspicion de cancer. Un avortement se fait souvent de cette manière. En outre, les indications pour le nettoyage sont une grossesse gelée, des symptômes d'endométrite et des saignements utérins sévères..

Le curetage est prescrit pour l'hyperplasie de l'endomètre. La cause de cette pathologie est une défaillance hormonale. Le danger de la maladie est qu'il existe un risque de dégénérescence des cellules en cellules malignes. Avec son développement, un curetage diagnostique séparé est effectué.

Les tissus obtenus lors de l'opération sont envoyés au laboratoire d'histologie afin d'exclure l'oncologie.

Curetage après avortement

Les raisons du retrait de la couche endométriale sont une fausse couche spontanée et des complications après un avortement. De telles manipulations sont nécessaires dans les cas où des particules de l'embryon restent dans l'organe..

Après avoir nettoyé l'utérus, la femme note qu'elle a des douleurs dans le bas du dos, ainsi que dans le bas de l'abdomen, et un écoulement sanglant apparaît. Ils seront observés jusqu'à ce que le processus de restauration du col de l'utérus et de l'organe reproducteur lui-même soit complètement terminé. Parfois, la température augmente après le grattage. Avec ces changements, les médecins prescrivent des antibiotiques. Avec leur aide, il est possible de prévenir le développement de l'inflammation..

Reprise des menstruations

Reguli après le nettoyage de l'utérus apparaissent après 4-5 semaines. Le moment dépend en grande partie de l'état général du corps et du taux de récupération du col de l'utérus et de l'endomètre. Un retard est souvent observé après un avortement. Cela est dû au fait qu'il faut un peu plus de temps pour restaurer la fonction de reproduction dans ce cas..

Le cycle menstruel est complètement rétabli après curetage seulement après trois mois. Dans certains cas, cela prend environ six mois. Au cours des premiers mois, des contractions intenses de l'utérus entraînent des douleurs les jours critiques. Souvent, les réglementations deviennent rares ou excessivement abondantes..

Les changements doivent être alertés lorsque l'estomac fait mal, que des saignements acycliques apparaissent et que la température corporelle augmente. Dans ce cas, il est strictement interdit de reporter une visite chez le médecin. La raison de la visite chez le gynécologue est également l'absence prolongée de menstruation..

La nature de la décharge après le nettoyage

L'apparition d'un écoulement sanglant après curetage est une variante de la norme. Cela est dû à des dommages aux petits vaisseaux dans la cavité de l'organe. En raison de la contraction de l'utérus, ils peuvent être accompagnés de douleur. Souvent chez les femmes, le bas de l'abdomen tire pendant cette période. Le saignement doit cesser après un maximum de dix jours.

Maigre

Des pertes vaginales abondantes sont observées pendant plusieurs jours. Ils sont normalement inodores. La douleur après l'hystéroscopie peut également être troublante..

Après un certain temps, la nature de la décharge devient rare, puis ils s'arrêtent complètement..

L'apparition initiale d'un torchis ou une forte diminution du volume sanguin devrait vous alerter. Ces symptômes indiquent souvent le développement de complications..

Épais jaunâtre

Normalement, chez les femmes, après que l'utérus a été gratté, un écoulement brun apparaît. La durée du saignement ne dépasse pas dix jours. Un écoulement épais et jaunâtre de l'utérus et des douleurs de traction sont des symptômes alarmants. Souvent, ils indiquent la pénétration de l'infection dans l'organe génital et le début du processus inflammatoire..

Sanglant

La contraction de l'utérus à la suite de l'excision de sa couche muqueuse entraîne l'apparition de douleurs dans le bas de l'abdomen après un curetage et des taches du vagin. C'est une condition normale qui passera bientôt..

Des saignements sévères devraient alerter. Parfois, il est accompagné de démangeaisons, d'odeur désagréable. De tels changements indiquent le développement de complications. Vous devez demander l'aide d'un médecin sans délai..

Pas de décharge

La décharge est la norme après le nettoyage de l'utérus et l'élimination de sa couche muqueuse. S'ils sont absents, il y a très probablement un obstacle à la sortie normale du sang, qui commence à s'accumuler dans l'organe génital. Cette condition est dangereuse. Il est impératif de consulter un médecin et d'effectuer un diagnostic complet.

Complications possibles

Il est possible de suspecter le développement de complications si le saignement ne s'arrête pas pendant plus d'une semaine et demie, ne diminue pas de volume. En outre, les conséquences indésirables sont indiquées par une faiblesse, des douleurs dans le bas de l'abdomen et de la fièvre après l'hystéroscopie..

Saignement de l'utérus

Dans le processus de traitement de la pathologie gynécologique, des saignements peuvent commencer après le nettoyage. Pendant l'opération, le col de l'utérus et la cavité de l'organe sont blessés, ce qui ne leur permet pas de fonctionner pleinement. Parmi les principaux signes du développement de cette complication figurent les suivants:

  • il n'y a pas de décharge brune;
  • le sang a une couleur écarlate, ne ressemble pas à une menstruation ordinaire, il contient de nombreux caillots;
  • les articles d'hygiène doivent être changés toutes les heures;
  • douleur modérée ou prononcée dans l'abdomen;
  • pâleur de la peau;
  • vertiges sévères et, dans certains cas, perte de conscience.

Lorsque ces symptômes apparaissent, une hospitalisation urgente est nécessaire. Cette condition constitue une menace non seulement pour la santé d'une femme, mais aussi pour la vie..

Inflammation de l'endomètre

Après avoir gratté le col de l'utérus et l'organe génital, une maladie de l'endomètre telle que l'endométrite peut se développer. Cela est dû au fait que dans le processus de récupération après la chirurgie, l'utérus est plus sensible à diverses maladies. Les agents pathogènes peuvent facilement y pénétrer et provoquer le développement d'une inflammation.

Les principales manifestations cliniques de la pathologie sont les suivantes:

  • hyperthermie;
  • sensation de frissons;
  • douleur dans l'abdomen;
  • malaise général et faiblesse;
  • l'apparition de sécrétions inhabituelles.

Dans le processus de traitement de cette maladie, ils ont recours à la nomination d'agents antibiotiques..

Hématomètre

Si, lors de la récupération de l'utérus, l'écoulement s'est complètement arrêté ou a fortement diminué de volume, on peut soupçonner le développement de cette pathologie. Il y a un hématomètre après curetage en raison d'un spasme du canal cervical et créant un obstacle à l'écoulement normal du sang. Dans ce cas, l'écoulement peut acquérir une couleur non naturelle et une odeur désagréable, et en cas d'infection, des frissons et une douleur intense dans le bas de l'abdomen sont observés.

Avec le développement de cette condition pathologique, une hospitalisation urgente est nécessaire. Au cours du traitement, des suppositoires de Longidaza, des médicaments antimicrobiens et antispasmodiques sont utilisés. Un nouveau nettoyage est également effectué.

Médicaments pour le traitement

Le déroulement du traitement dépend en grande partie de la raison du curetage. Afin de se remettre du nettoyage sans complications, ils ont recours à une antibiothérapie. Des antispasmodiques sont également prescrits. Dans certains cas, vous devez prendre des médicaments hormonaux. Afin de restaurer le fond des hormones, les comprimés de Regulon sont souvent prescrits.

Herbes

Pendant la période de récupération, diverses herbes sont souvent utilisées. Avec leur aide, il est possible de renforcer le système immunitaire, de saturer le corps en vitamines et de normaliser la microflore vaginale.

Le bore utérus, l'ortie dioïque et le pinceau rouge sont les plus souvent utilisés. Les décoctions basées sur eux sont prises quotidiennement par voie orale. Pour cette raison, le fond hormonal est normalisé et l'état général s'améliore..

Antispasmodiques

L'utilisation d'antispasmodiques pendant cette période doit être extrêmement prudente. Cela est dû au fait que lors de la récupération de l'utérus, il commence à se contracter de manière intensive et en expulse le contenu. C'est un processus physiologique naturel.

Le plus souvent, ils recourent à l'utilisation de No-shpy. Pour éviter les saignements utérins, Tranexam est prescrit. Il est également impératif de restaurer les niveaux normaux d'hormones. Pour cette raison, Regulon est utilisé après le grattage.

Les antibiotiques

L'utilisation d'agents antibactériens est une étape importante de la période de récupération. Avec leur aide, il est possible de prévenir l'apparition du processus inflammatoire. L'ocytocine la plus couramment utilisée est après le grattage. Ceftriaxone, Tsiprolet ou Amoxiclav sont également prescrits.

La prévention

Afin d'éviter les complications indésirables, il est extrêmement important de subir systématiquement une échographie, de traiter en temps opportun toutes les maladies, de bien manger, d'éviter un effort physique excessif et de suivre toutes les recommandations médicales..

Nutrition

Une bonne organisation de l'alimentation contribuera à améliorer le bien-être et à réduire le risque de complications. Le régime ne doit pas être rigide. Il est impératif que le corps reçoive une quantité suffisante de vitamines et de minéraux. Il est souhaitable que le menu comprenne des légumes, des fruits, des produits laitiers, du poisson et de la viande. La consommation de boissons gazeuses et alcoolisées, d'aliments gras, épicés et frits doit être minimisée..

Vie intime

Au début, il y a un écoulement sanguin du vagin. Pour cette raison, une vie intime est impossible. Même après avoir terminé, il est recommandé de reporter les rapports sexuels. Cela est dû au fait que pendant cette période, les tissus ne se sont pas encore rétablis et ne sont pas protégés de l'infection. Le premier rapport sexuel n'est autorisé que quelques semaines après l'opération..

De plus, pendant cette période, une attention accrue doit être portée à l'hygiène intime. Vous devez vous laver au moins deux fois par jour et changer les joints toutes les trois heures.

Régime quotidien

Le régime du jour revêt une importance particulière. L'activité physique, le surmenage émotionnel sont fortement déconseillés. Ne faites pas de sport le premier mois.

Vous devez essayer de consacrer suffisamment de temps pour vous reposer, être plus souvent à l'air frais, manger et boire en temps opportun.

La récupération après le nettoyage de l'utérus est un processus court mais très important. Si vous ne suivez pas les recommandations médicales, le risque de complications augmente. Pendant cette période, vous devez surveiller tout changement dans le corps et, si des symptômes inhabituels apparaissent, demander immédiatement l'aide d'un médecin..

Douleur après le grattage

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Le grattage est une procédure assez courante que les gynécologues prescrivent aux femmes après les examens. En raison du peu d'informations sur ce sujet et du fait que les gynécologues n'expliquent souvent pas en détail à leurs patients quelle est l'essence d'un tel processus, les femmes ont souvent des craintes non fondées sur la douleur après curetage..

Causes de la douleur après le grattage

Le grattage est une opération sûre lorsqu'il est effectué par un professionnel expérimenté. Les complications après cela sont rares. Énumérons les plus courants.

  • Perforation de l'utérus - L'utérus est généralement perforé avec n'importe quel instrument à cet effet, généralement une sonde ou des dilatateurs. Il y a plusieurs raisons à cela. Premièrement, l'une des principales propriétés de l'utérus est la complexité de l'expansion.Par conséquent, en raison d'une surpression, il peut être percé par un expanseur ou une sonde. Deuxièmement, en raison de modifications de l'utérus, ses parois deviennent friables, par conséquent, à la moindre pression sur elles, une ponction peut se produire. Si les perforations ne sont pas très grandes, en règle générale, elles sont éliminées d'elles-mêmes (sous la surveillance d'un médecin et lors de la mise en place du complexe médical). En cas de dommage majeur, une opération est effectuée, au cours de laquelle la perforation est suturée.
  • Déchirure du col de l'utérus - cela se produit lorsque les pinces à balle s'envolent. La laxité du col de l'utérus peut entraîner une fixation fragile de la pince à balle: lorsqu'elle est tirée, elle peut s'envoler et provoquer une déchirure du col de l'utérus. Le traitement d'une déchirure cervicale est similaire au cas précédent: une petite déchirure guérira d'elle-même, dans le cas d'une grande déchirure, une suture est réalisée.
  • Inflammation de l'utérus - se produit lorsque le fond du curetage était déjà une inflammation et que les conditions septiques et antiseptiques ont été violées, le médecin n'a pas prescrit de traitement prophylactique d'antibiotiques. En raison du processus inflammatoire, la douleur apparaît après le curetage. Si la stérilité était violée pendant l'opération ou si le curetage était pratiqué de manière trop intensive, une infection pourrait survenir. Puisque la muqueuse de l'utérus est affaiblie, une infection pourrait y pénétrer et endommager les ovaires et les trompes. Avec une inflammation des appendices, le patient ressent une douleur intense après un grattage dans le bas de l'abdomen. Ce sont des douleurs coupantes et tiraillantes après le grattage, principalement les ovaires sont ressentis. Il s'accompagne également de faiblesse sévère, de vertiges, de nausées. Le cycle menstruel est perturbé: présence de menstruations abondantes ou, au contraire, maigres, pas d'ovulation, le bas-ventre fait constamment mal après le grattage. La thérapie antibactérienne est utilisée comme traitement..
  • Hématomètre - lorsque le sang s'accumule dans la cavité utérine. Cela se produit si le col de l'utérus spasme - il y a alors une accumulation de sang qui, dans le cas normal, aurait dû s'écouler de la cavité utérine. Le sang accumulé s'infecte et provoque des douleurs chez le patient. Le traitement des hématomes est réalisé sous forme de pharmacothérapie, bougie du canal cervical (soulageant ainsi les spasmes).
  • Dommages à la membrane muqueuse (grattage excessif) - lorsqu'un médecin inexpérimenté effectue un grattage, il peut arriver que ses actions sur le grattage soient trop fortes et agressives, ce qui endommage la couche de croissance de la membrane muqueuse, de sorte que la croissance d'une nouvelle membrane muqueuse n'est plus possible. Lorsqu'une opération de grattage est effectuée, la couche muqueuse de l'utérus - l'endomètre - est retirée. Ce n'est pas tout l'endomètre qui est enlevé, mais seulement une partie de la couche fonctionnelle. L'essentiel est de laisser une fine couche de germes, à partir de laquelle une nouvelle membrane muqueuse se développera ensuite. Une douleur après curetage peut survenir si la structure de l'endomètre est perturbée en raison d'un grattage excessif ou de processus inflammatoires où le tissu muqueux est endommagé. Si, au cours de l'opération, tout l'endomètre ou la majeure partie de celui-ci a été enlevé, la couche de croissance des tissus minces s'est endommagée, ce qui peut entraîner une violation de leur développement. Adénomyose - lorsque le tissu ne se développe plus ou, au contraire, se développe activement et se développe dans les muscles de l'utérus.

Malheureusement, il n'existe pratiquement aucun moyen de guérir cette complication..

Lorsque toutes les actions pendant l'opération de grattage ont été précises et correctes, les complications ci-dessus ne se produiront probablement pas. D'autres situations possibles sont le nettoyage incomplet d'une formation pathologique (par exemple, un polype). Cela se produit lorsque l'opération n'implique pas d'hystéroscopie et que les résultats ne sont donc pas vérifiés sur place. Dans de telles situations, le grattage est à nouveau effectué afin d'éviter le développement ultérieur de la formation pathologique dans la cavité utérine..

La situation normale est lorsque la présence de spotting spotting est observée dans les trois à dix jours. En cas d'arrêt anormalement précoce des sécrétions et d'apparition de douleurs dans l'abdomen, un besoin urgent de contacter votre médecin. Le fait est que de tels symptômes peuvent indiquer un spasme du canal cervical et la formation d'hématomètres. Les spasmes peuvent être détectés à l'aide d'ultrasons (échographie), puis les spécialistes vous prescriront le traitement approprié.

Symptômes de douleur après curetage

Outre les complications décrites ci-dessus, la cause de la douleur après curetage peut être une infection qui a commencé à se développer dans un environnement favorable, encore enflammée quelque temps après l'opération. Les principaux symptômes accompagnant la douleur après curetage sont des saignements utérins, des douleurs dans les ovaires, de la fièvre, des spasmes, une faiblesse générale..

Douleur dans le bas de l'abdomen après le grattage

De nombreuses femmes ressentent de la douleur après le grattage. Une intervention chirurgicale entraîne des irrégularités menstruelles, l'apparition d'une algoménorrhée. Dans les situations où l'endomètre a été trop retiré, en plus des processus décrits ci-dessus, la microflore vaginale est perturbée. Par conséquent, en plus des processus inflammatoires dans les tissus utérins, des maladies infectieuses des ovaires et du col de l'utérus se développent. Conséquences - règles douloureuses, douleurs abdominales sévères après curetage, étourdissements et faiblesse générale.

Douleur et écoulement après curetage

Si, après l'opération de curetage, une douleur intense et une leucorrhée sont observées, cela signifie que tout n'est pas en ordre. Si une quantité excessive de la couche de croissance était enlevée, de petites plaies et des fissures pourraient rester sur la membrane muqueuse. C'était l'impulsion pour le développement de processus inflammatoires et de saignements. Après l'opération, il peut y avoir des saignements abondants, avec le temps, ils peuvent se transformer en saignements utérins. La douleur dans le petit bassin après curetage s'accompagne de picotements et de crampes sévères. La décharge-leucorrhée après grattage est généralement brun foncé ou sanglante, abondante, il y a des caillots. Dans ce cas, l'estomac dans la partie inférieure est très douloureux. Au fil du temps, la leucorrhée réduit son abondance et devient frottis et périodique, se démarque avant et après la menstruation..

Menstruation après le grattage

Après l'opération de grattage, les menstruations peuvent être légèrement retardées (le délai ne dépassera pas 4-5 semaines). C'est une situation normale, mais si le retard dure plus de trois mois, vous devriez consulter un médecin.

Douleur pendant les rapports sexuels après le grattage

Les relations sexuelles vaginales ne sont pas recommandées pendant sept à quatorze jours après le curetage. Le fait est que le col de l'utérus sera ouvert pendant un certain temps. La membrane muqueuse à ce moment reste perturbée et endommagée par curetage. Pendant les rapports sexuels, vous pouvez apporter une infection et provoquer des conséquences indésirables..

La première période après le curetage pendant les rapports sexuels peut être douloureuse. Ceci n'est tout à fait normal que si cela ne dure pas plusieurs mois. Dans ce cas, consultez votre médecin.

Douleur après des interventions gynécologiques

Le curetage de la cavité utérine est utilisé dans la pratique gynécologique à des fins diverses. Le plus souvent, cette opération est effectuée pour interrompre une grossesse. Mais il existe également d'autres types de ces manipulations. Pour de nombreuses femmes, la douleur après une intervention gynécologique peut apparaître plusieurs jours plus tard. De nombreux cas sont associés à des problèmes psychologiques, qui sont basés sur un manque de compréhension de l'essence de cette intervention. Par conséquent, il est important de comprendre ce qu'est le grattage et pourquoi il peut être effectué.

Un diagnostic séparé est utilisé dans les cas où il est nécessaire de prélever du matériel histologique de la cavité cervicale et de l'utérus lui-même. Dans ce cas, le gynécologue en ambulatoire prélève un petit morceau de tissu muqueux du canal cervical et de la cavité utérine. Ensuite, une analyse histologique est effectuée, ce qui vous permet d'exclure ou de confirmer la présence de cellules cancéreuses..

Si l'équipement le permet, l'opération est réalisée sous contrôle hystéroscopique. Un hystéroscope est inséré dans l'utérus, ce qui vous permet de voir la zone de traitement et les manipulations effectuées. C'est la méthode la plus sûre pour diagnostiquer et éliminer les polypes et les néoplasmes. De cette manière, le risque de dommages involontaires et la possibilité de tissu indésirable résiduel sont minimisés..

Quand cette opération est-elle nécessaire??

Les indications de curetage de la cavité utérine peuvent être des saignements anormaux causés par des parties pathologiquement altérées de la membrane muqueuse. Aussi, cette opération, cette opération est nécessaire dans les cas où vous avez besoin:

  • éliminer les polypes et les néoplasmes;
  • diagnostiquer le cancer de l'utérus;
  • supprimer les grossesses non désirées;
  • nettoyer la cavité des conséquences de l'avortement spontané.

Pourquoi la douleur survient-elle?

Pour comprendre la nature de la douleur après curetage, il est nécessaire de se concentrer sur le mécanisme de cette procédure. Pour le soulagement de la douleur, des agents locaux et une anesthésie générale peuvent être utilisés. Pour la deuxième option, une femme doit rester à l'hôpital.

L'anesthésie générale est plus préférable, car le moment de l'expansion du pharynx cervical est une procédure plutôt douloureuse. Pour cela, une instrumentation spéciale est utilisée, qui vous permet ensuite d'insérer une curette dans l'organe pour collecter les tissus muqueux. Il est également possible d'insérer un hystéroscope pour contrôler les actions du médecin.

Si l'opération a réussi, le bien-être général du patient est complètement rétabli en 2 à 3 jours. Pendant cette période, il est recommandé d'utiliser des analgésiques pour réduire le seuil de douleur. Il peut y avoir une sensation de brûlure dans le bas de l'abdomen et une douleur de tiraillement. Ils augmentent avec le mouvement et la tension de la paroi abdominale antérieure.

Il n'est pas surprenant que la douleur survienne car une partie de la muqueuse utérine est retirée pendant l'intervention. À ce stade, il reste une vaste surface de la plaie, qui guérit initialement en 72 heures. La récupération complète de la membrane muqueuse est obtenue après 14 jours. Par conséquent, dans les 2 premières semaines après l'opération, une femme doit porter une attention particulière à sa santé. Non recommandé:

  • Manger des aliments qui causent de la constipation et des ballonnements
  • avoir des relations sexuelles;
  • soulever et porter des poids;
  • faire de l'éducation physique et du sport.

Tout cela aidera à un rétablissement complet.

Et si la complication?

Avec le niveau actuel des équipements médicaux, les complications après une intervention gynécologique sont relativement rares. Bien que tout dépende des qualifications du médecin et du niveau de protection immunitaire de la femme opérée. Les plus courants sont les processus inflammatoires et les blessures - après curetage, il y a des tiraillements et des douleurs dans le bas de l'abdomen.

Si les règles des antiseptiques sont violées lors du curetage, une microflore pathogène peut être introduite dans la cavité utérine, ce qui peut également provoquer des douleurs. Par la suite, un foyer d'inflammation se développe, ce qui peut donner les symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle;
  • frissons et fièvre sévères;
  • tiraillements dans le bas de l'abdomen après le grattage;
  • écoulement du vagin avec écoulement purulent et couleur brune.

La lésion de la paroi utérine avec la pénétration de la curette dans la couche musculaire s'accompagne d'un saignement important et d'une faiblesse générale. Une femme peut avoir:

  1. pâleur de la peau;
  2. crampes dans le bas de l'abdomen après le grattage, qui ne disparaissent pas plus de 3 jours;
  3. abaisser la tension artérielle;
  4. vertiges et somnolence.

C'est une condition d'urgence qui nécessite une intervention chirurgicale immédiate..

Qu'est-ce qui peut provoquer de la douleur?

Le plus dangereux pour la vie et la santé d'une femme est une condition dans laquelle la perforation de la paroi utérine se produit pendant le curetage. Cela peut être dû à l'inexpérience du médecin qui essaie trop fort d'insérer la sonde de dilatation dans le col de l'utérus. Dans quels autres cas la douleur peut-elle apparaître? La deuxième raison est une modification de la structure de la paroi utérine, qui permet de la perforer avec le moindre effort de la curette lors du grattage. Les grandes perforations peuvent nécessiter une chirurgie de suture. Dans les cas graves, l'ablation du corps utérin peut être indiquée. Les perforations mineures guérissent d'elles-mêmes en quelques jours.

La douleur peut être provoquée par des déchirures du col de l'utérus, qui apparaissent à la suite d'une mauvaise application de pinces dilatantes. S'ils sont attachés trop près du bord, une petite déchirure se produit, qui ne nécessite pas d'assistance chirurgicale, mais peut ensuite laisser une cicatrice colloïdale plutôt grossière.

Les maladies inflammatoires et l'accumulation de sang dans la cavité utérine se prêtent à un traitement conservateur avec succès - c'est pourquoi il est nécessaire de consulter un spécialiste en temps opportun. La différence avec eux est les dommages aux germes de la couche muqueuse. Cela conduit à une atrophie des cellules muqueuses. Le traitement est presque impossible sauf pour les méthodes de chirurgie de transplantation.

Le principal conseil pour les femmes qui nécessitent un curetage est de choisir avec soin un médecin et une clinique. De nombreuses années d'expérience pratique et une réputation positive du gynécologue sont souvent la clé de l'absence de complications postopératoires. Cela vous aidera à éviter les complications et la douleur après le grattage. Bien que dans le processus de guérison physiologique, l'inconfort peut persister jusqu'à 5 jours. Les taches peuvent être présentes jusqu'à 7 jours.

Combien de jours après le grattage le bas-ventre et le bas du dos peuvent-ils faire mal, pourquoi saigne-t-il?

Le curetage est l'une des interventions chirurgicales les plus courantes en gynécologie. D'une autre manière, cette procédure est appelée nettoyage. Le grattage est souvent effectué à des fins diagnostiques et thérapeutiques chez les femmes de différents groupes d'âge. Dans certains cas, la procédure est le moyen le plus efficace de détecter et de traiter les pathologies gynécologiques..

Le grattage peut signifier des performances différentes selon les buts et objectifs..

En gynécologie, les types de curetage suivants sont effectués.

  • LDV. Le curetage thérapeutique et diagnostique est l'une des procédures les plus fréquemment utilisées. En règle générale, cette intervention consiste à nettoyer l'utérus. LDW est utilisé pour déterminer les maladies du corps utérin chez les patientes en âge de procréer, ainsi que dans la période avant et après la ménopause. Un curetage thérapeutique et diagnostique est nécessaire pour l'avortement spontané afin de prévenir les processus inflammatoires dus à des fragments de tissu placentaire et embryonnaire.
  • RFE. Ce terme signifie curetage diagnostique séparé ou nettoyage de l'utérus. La manipulation consiste à prélever du matériau séparément de deux cavités. Initialement, le canal cervical de la partie cervicale de l'utérus est soumis à la procédure de grattage. Ensuite, le médecin effectue un curetage directement de la cavité utérine. Après nettoyage, le tissu est examiné pour l'histologie en laboratoire. Ainsi, le curetage permet un diagnostic précis. Pendant le nettoyage, le médecin peut éliminer divers néoplasmes, par exemple un polype. La manipulation est également réalisée pour le traitement chirurgical de l'hyperplasie de l'endomètre.
  • WFD + GS. L'abréviation signifie un curetage diagnostique distinct réalisé sous le contrôle direct de l'hystéroscopie. Ce type de curetage signifie une approche plus moderne du traitement et du diagnostic..

Le nettoyage à l'aide d'un hystéroscope permet au médecin d'examiner attentivement l'utérus et de déterminer la localisation des formations pathologiques. Cela contribue au fait que le grattage n'est pas effectué "à l'aveugle" comme avec un nettoyage conventionnel.

Ce facteur réduit considérablement le risque de complications possibles lors de la manipulation et prévient des douleurs intenses, couvrant le bas de l'abdomen. De plus, l'hystéroscopie aide à contrôler le nettoyage de la présence de fragments de néoplasmes.

Causes de la douleur après le grattage

Le grattage est une opération sûre lorsqu'il est effectué par un professionnel expérimenté. Les complications après cela sont rares. Énumérons les plus courants.

  • Perforation de l'utérus - L'utérus est généralement perforé avec n'importe quel instrument à cet effet, généralement une sonde ou des dilatateurs. Il y a plusieurs raisons à cela. Premièrement, l'une des principales propriétés de l'utérus est la complexité de l'expansion.Par conséquent, en raison d'une surpression, il peut être percé par un expanseur ou une sonde. Deuxièmement, en raison de modifications de l'utérus, ses parois deviennent friables, par conséquent, à la moindre pression sur elles, une ponction peut se produire. Si les perforations ne sont pas très grandes, en règle générale, elles sont éliminées d'elles-mêmes (sous la surveillance d'un médecin et lors de la mise en place du complexe médical). En cas de dommage majeur, une opération est effectuée, au cours de laquelle la perforation est suturée.
  • Déchirure du col de l'utérus - cela se produit lorsque les pinces à balle s'envolent. La laxité du col de l'utérus peut entraîner une fixation fragile de la pince à balle: lorsqu'elle est tirée, elle peut s'envoler et provoquer une déchirure du col de l'utérus. Le traitement d'une déchirure cervicale est similaire au cas précédent: une petite déchirure guérira d'elle-même, dans le cas d'une grande déchirure, une suture est réalisée.
  • Inflammation de l'utérus - se produit lorsque le fond du curetage était déjà une inflammation et que les conditions septiques et antiseptiques ont été violées, le médecin n'a pas prescrit de traitement prophylactique d'antibiotiques. En raison du processus inflammatoire, la douleur apparaît après le curetage. Si la stérilité était violée pendant l'opération ou si le curetage était pratiqué de manière trop intensive, une infection pourrait survenir. Puisque la muqueuse de l'utérus est affaiblie, une infection pourrait y pénétrer et endommager les ovaires et les trompes. Avec une inflammation des appendices, le patient ressent une douleur intense après un grattage dans le bas de l'abdomen. Ce sont des douleurs coupantes et tiraillantes après le grattage, principalement les ovaires sont ressentis. Il s'accompagne également de faiblesse sévère, de vertiges, de nausées. Le cycle menstruel est perturbé: présence de menstruations abondantes ou, au contraire, maigres, pas d'ovulation, le bas-ventre fait constamment mal après le grattage. La thérapie antibactérienne est utilisée comme traitement..
  • Hématomètre - lorsque le sang s'accumule dans la cavité utérine. Cela se produit si le col de l'utérus spasme - il y a alors une accumulation de sang qui, dans le cas normal, aurait dû s'écouler de la cavité utérine. Le sang accumulé s'infecte et provoque des douleurs chez le patient. Le traitement des hématomes est réalisé sous forme de pharmacothérapie, bougie du canal cervical (soulageant ainsi les spasmes).
  • Dommages à la membrane muqueuse (grattage excessif) - lorsqu'un médecin inexpérimenté effectue un grattage, il peut arriver que ses actions sur le grattage soient trop fortes et agressives, ce qui endommage la couche de croissance de la membrane muqueuse, de sorte que la croissance d'une nouvelle membrane muqueuse n'est plus possible. Lorsqu'une opération de grattage est effectuée, la couche muqueuse de l'utérus - l'endomètre - est retirée. Ce n'est pas tout l'endomètre qui est enlevé, mais seulement une partie de la couche fonctionnelle. L'essentiel est de laisser une fine couche de germes, à partir de laquelle une nouvelle membrane muqueuse se développera ensuite. Une douleur après curetage peut survenir si la structure de l'endomètre est perturbée en raison d'un grattage excessif ou de processus inflammatoires où le tissu muqueux est endommagé. Si, au cours de l'opération, tout l'endomètre ou la majeure partie de celui-ci a été enlevé, la couche de croissance des tissus minces s'est endommagée, ce qui peut entraîner une violation de leur développement. Adénomyose - lorsque le tissu ne se développe plus ou, au contraire, se développe activement et se développe dans les muscles de l'utérus.

Malheureusement, il n'existe pratiquement aucun moyen de guérir cette complication..

Lorsque toutes les actions pendant l'opération de grattage ont été précises et correctes, les complications ci-dessus ne se produiront probablement pas. D'autres situations possibles sont le nettoyage incomplet d'une formation pathologique (par exemple, un polype). Cela se produit lorsque l'opération n'implique pas d'hystéroscopie et que les résultats ne sont donc pas vérifiés sur place. Dans de telles situations, le grattage est à nouveau effectué afin d'éviter le développement ultérieur de la formation pathologique dans la cavité utérine..

La situation normale est lorsque la présence de spotting spotting est observée dans les trois à dix jours. En cas d'arrêt anormalement précoce des sécrétions et d'apparition de douleurs dans l'abdomen, un besoin urgent de contacter votre médecin. Le fait est que de tels symptômes peuvent indiquer un spasme du canal cervical et la formation d'hématomètres. Les spasmes peuvent être détectés à l'aide d'ultrasons (échographie), puis les spécialistes vous prescriront le traitement approprié.

Meilleures réponses

Absurdité. L'anesthésie pendant le nettoyage n'est pas générale, mais intraveineuse. Les médicaments utilisés pour cela ne donnent qu'un effet anesthésique à court terme (10-15 minutes), n'ont pas d'effet inhibiteur profond sur le système nerveux central, n'ont pas d'effet toxique sur le corps et sont préjudiciables aux cellules cérébrales. Je ne dirai pas qu'ils sont utiles, mais leur utilité lors du nettoyage est tout à fait justifiée, ils sont utilisés pour des interventions à court terme. (pour éviter le choc douloureux pendant les opérations) Donc tout ira bien, ne vous inquiétez pas.

J'ai eu une opération à l'œil droit 4 fois) ce n'est pas dangereux. Vraiment, après l'anesthésie, l'othodnyak est si dur, après une opération je n'ai pas pu prendre une merde pendant 2 jours)

il vaut mieux, bien sûr, ne pas faire d'anesthésie du tout. mais lors du nettoyage, ils donnent une anesthésie à court terme, pas dangereux.

a survécu... le meurtre s'appelle maintenant le nettoyage, il y a une chère fille pour toi... mais qu'est-ce que tu vas encore nettoyer là-bas?

Tapez le moteur de recherche pour l'anesthésie de l'avortement. Là ta réponse n'est pas ici.

Ce n'est même pas une anesthésie, mais une amnésie de quelques minutes. Le cœur n'a rien à voir avec ça. Le tabagisme, la drogue et l'alcool prennent la vie, pas l'amnésie momentanée.

Parlez à l'anesthésiste d'un cœur faible, il sélectionnera la meilleure option pour vous. Eh bien, en général, il y a une anesthésie légère, pour un maximum d'une heure. N'ayez pas peur, une injection dans une veine, un masque sur votre visage - et tout en fig

là, tout le nettoyage dure 5 minutes - ils regardent la cavité avec une LED et coupent ce qui n'est pas nécessaire. pas de retraite - à la maison le matin

Pensez-vous que la chirurgie en direct est plus bénéfique pour le cœur? C'est une douleur sauvage.

Je ne veux pas avoir peur, il y a une semaine j'ai eu une réaction allergique à l'anesthésie, car maintenant j'ai très peur de l'anesthésie.

De nos jours, l'anesthésie est douce et les médecins doivent vérifier votre tolérance avant tout.

Le nettoyage n'est pas toujours un avortement. Il y a une telle poubelle - hyperplasie, les parois de l'utérus se développent, s'épaississent et doivent être nettoyées. Une de mes connaissances a subi une telle opération sous anesthésie générale pendant trois années consécutives. Cela devrait être décidé par le médecin en fonction des résultats d'un examen cardiaque. Ne cache pas ce problème, Dieu nous en préserve.

J'appelle un nettoyage de grossesse gelé...

Symptômes de douleur après curetage

Outre les complications décrites ci-dessus, la cause de la douleur après curetage peut être une infection qui a commencé à se développer dans un environnement favorable, encore enflammée quelque temps après l'opération. Les principaux symptômes accompagnant la douleur après curetage sont des saignements utérins, des douleurs dans les ovaires, de la fièvre, des spasmes, une faiblesse générale..

Douleur dans le bas de l'abdomen après le grattage

De nombreuses femmes ressentent de la douleur après le grattage. Une intervention chirurgicale entraîne des irrégularités menstruelles, l'apparition d'une algoménorrhée. Dans les situations où l'endomètre a été trop retiré, en plus des processus décrits ci-dessus, la microflore vaginale est perturbée. Par conséquent, en plus des processus inflammatoires dans les tissus utérins, des maladies infectieuses des ovaires et du col de l'utérus se développent. Conséquences - règles douloureuses, douleurs abdominales sévères après curetage, étourdissements et faiblesse générale.

Indications pour

Le curetage étant l'intervention chirurgicale la plus courante, ses indications peuvent être très différentes. La procédure est généralement réalisée sous anesthésie générale. Beaucoup moins souvent, le nettoyage est réalisé sous anesthésie locale et en ambulatoire. Cela est dû au fait que le curetage s'accompagne de douleurs dans le bas de l'abdomen, qui ne peuvent pas toujours être arrêtées au moyen d'une anesthésie locale..

Parmi les indications gynécologiques les plus courantes pour le curetage figurent:

  • diagnostic de diverses maladies de l'utérus et du canal cervical;
  • élimination des saignements utérins anormaux au milieu du cycle ou pendant la ménopause;
  • amputation de diverses formations dans la cavité utérine;
  • retrait de fragments de l'ovule après une grossesse congelée ou une fausse couche.

Façons d'interrompre une grossesse gelée

Lorsque des signes de pathologie apparaissent, le médecin envoie une femme enceinte passer une échographie. Si le diagnostic est confirmé, une procédure est effectuée pour retirer l'ovule de l'utérus.

Les gynécologues s'attendent à un rejet spontané de l'œuf amniotique par l'organisme pendant un certain temps si l'embryon est décédé récemment. S'il n'y a pas de fausse couche ou de risque d'infection de l'utérus, le médecin procède à un avortement.

Pendant une période allant jusqu'à 8 semaines, des médicaments sont utilisés, dont l'action vise à contracter l'utérus et à en retirer l'ovule.

Dans les premiers stades, un avortement sous vide peut être pratiqué, ce qui est considéré comme la méthode la plus sûre de nettoyage chirurgical..

Si l'embryon gèle à une date ultérieure, un curetage est effectué - nettoyage de la cavité utérine à l'aide d'un appareil spécial. La procédure est réalisée sous anesthésie générale. Des échantillons de matériel biologique obtenus lors du grattage sont envoyés au laboratoire pour découvrir la cause du développement de la pathologie.

Exécution de la procédure et complications possibles

La manipulation, au cours de laquelle la cavité utérine est nettoyée, s'accompagne de douleurs qui se propagent au bas de l'abdomen. Avec l'expansion de la partie cervicale de l'utérus, une femme peut ressentir des sensations similaires à celles de la douleur pendant l'accouchement. Cela est dû au fait que le col de l'utérus est très sensible aux influences extérieures. Pour que la patiente ne ressente pas de douleur s'étendant au bas de l'abdomen, lors du curetage, elle reçoit une anesthésie générale.

Lorsque l'utérus cervical est dilaté, le médecin utilise une curette pour le nettoyer. La curette est un instrument gynécologique en forme de cuillère utilisé pour le nettoyage. Les tissus prélevés sont soumis à un examen au microscope dans un laboratoire..

Le curetage peut être accompagné de diverses complications, comme toute autre intervention chirurgicale. Ces phénomènes sont rares. Ils sont généralement causés par l'ajout d'une infection. Il y a des cas de saignement lorsque les parois de l'utérus sont endommagées.

Parmi les signes de complications survenus, on peut noter:

  • frissons et fièvre;
  • maux d'estomac;
  • crampes dont l'apparition est caractéristique du bas-ventre;
  • saignement;
  • se sentir faible;
  • vertiges;
  • décharge avec une odeur désagréable.

Si des symptômes de complications apparaissent, une femme doit immédiatement consulter un médecin..

Causes des douleurs abdominales basses

Le nettoyage est une procédure relativement sûre en gynécologie, qui est rarement compliquée par des conséquences indésirables. Cependant, après le nettoyage, de nombreux patients notent l'apparition de douleurs, localisées dans le bas de l'abdomen. Si le bas-ventre fait légèrement mal, ce symptôme est la norme. Dans ce cas, la douleur qui recouvre le bas de l'abdomen est associée à l'intervention chirurgicale pratiquée..

Cependant, il existe certaines situations dans lesquelles une douleur intense peut couvrir plus que le bas de l'abdomen. En plus de la douleur caractéristique dans le bas de l'abdomen, des symptômes de complications plus dangereuses peuvent apparaître..

Causes de la douleur couvrant le bas de l'abdomen.

  • Perforation de la cavité utérine. La perforation est une ponction d'un organe musculaire. Cette complication survient lors de la manipulation d'instruments gynécologiques. Cela est dû à la complexité de la procédure de grattage et au relâchement possible des parois de l'organe, qui apparaît lors des processus inflammatoires. En règle générale, avec ce phénomène, une douleur dans le bas-ventre se produit. Avec de petites tailles de ponction, une observation et un traitement conservateur sont nécessaires. Si la perforation est importante, une intervention chirurgicale et une élimination ultérieure du défaut sont nécessaires.
  • Déchirure de la partie cervicale de l'utérus. Ce phénomène peut survenir avec la laxité qui caractérise le col de l'utérus. En conséquence, les pinces ne sont pas suffisamment serrées, ce qui entraîne parfois des blessures aux organes. Les blessures mineures guérissent avec le temps. Des déchirures importantes nécessitent des points de suture. Avec une déchirure observée dans le col de l'utérus, le patient peut également être gêné par des douleurs couvrant le bas de l'abdomen et la zone vaginale, périnée.
  • Processus inflammatoire dans la cavité utérine. Le développement d'une inflammation est possible en présence d'un foyer chronique d'infection ou en cas de violation des règles des antiseptiques. Une inflammation et des douleurs subséquentes dans le bas de l'abdomen et le dos peuvent apparaître si des médicaments antibactériens n'ont pas été pris après le grattage. L'inflammation provoque également un affaiblissement du système immunitaire dû à la chirurgie. Si le processus inflammatoire a affecté la zone des appendices, la femme éprouve des douleurs coupantes assez graves qui se propagent au bas de l'abdomen. Souvent, l'état général s'aggrave et le cycle subit des changements. La décharge les jours critiques devient abondante ou, au contraire, rare, l'ovulation est absente et la femme ressent un inconfort constant et des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen. Dans une telle situation, la prise obligatoire d'agents antibactériens est indiquée..

Mémo pour les femmes subissant cette opération

Le nettoyage, qui est effectué de manière planifiée et non d'urgence, implique le respect par la femme de plusieurs règles spécifiques:

  • Un examen médical doit être passé pour identifier les contre-indications, ainsi que des tests de laboratoire;
  • L'entrejambe et le pubis sont complètement rasés. Cette procédure est mieux effectuée par vous-même à la maison;
  • Un long T-shirt doit être porté sous la blouse, et dans certains établissements médicaux, des chaussettes sont également nécessaires;
  • N'oubliez pas les sous-vêtements confortables, qui sont simplement nécessaires après l'opération, ainsi que les coussinets. Les tampons vaginaux sont strictement interdits;
  • Vous ne devez pas manger le matin le jour de l'opération;
  • Dans la période postopératoire, la mise en œuvre obligatoire du traitement prescrit par le médecin est nécessaire;
  • Les relations sexuelles sont exclues pendant environ un mois après l'opération..

Et n'ayez pas peur de l'infertilité, qui se produit soi-disant après cette opération. Si elle est effectuée par un médecin expérimenté, il n'y aura pas de conséquences négatives dans la cavité utérine. La grossesse peut commencer le premier mois et se dérouler normalement, sans aucune pathologie..

Période de récupération

Le curetage fait référence à des procédures chirurgicales simples. Malgré cela, dans les premiers jours suivant le nettoyage, le patient peut ressentir des douleurs d'intensité variable dans le bas de l'abdomen. Pour certaines femmes, la douleur est sourde. Alors que d'autres représentants éprouvent des crampes, des douleurs sévères qui se propagent au bas de l'abdomen et au dos. Si une telle douleur est le seul signe, on montre à la femme l'utilisation d'analgésiques. En règle générale, on lui prescrit des médicaments qui soulagent les spasmes. La durée de la douleur varie de quelques jours à sept à dix jours.

Après le nettoyage, une femme a des écoulements sanglants et sanglants pendant plusieurs jours. Normalement, une décharge avec un mélange de sang peut durer jusqu'à dix jours. Certains patients ressentent de légères douleurs abdominales basses qui ne compromettent pas la qualité de vie.

Après un diagnostic approprié, le patient recevra un traitement.

Le curetage peut s'accompagner d'un affaiblissement des défenses de l'organisme. Cela conduit à l'activation de la microflore opportuniste, qui peut provoquer des saignements, des crampes et des douleurs dans le bas de l'abdomen. Une élévation de température et une détérioration de l'état général ne sont pas exclues.

La nature de l'écoulement sanglant après curetage peut également indiquer la restauration de la cavité utérine. La décharge la plus intense est observée pendant les premiers jours après le curetage. Après quelques jours, ils deviennent sanglants et disparaissent progressivement. En présence d'un écoulement de couleur foncée croissant avec des caillots, accompagné de douleurs dans le bas de l'abdomen, des complications peuvent être suspectées..

Le grattage affecte souvent le cycle. En règle générale, la première menstruation après le nettoyage a lieu plus tard, ce qui est associé à l'élimination complète de la couche fonctionnelle.

Dans les deux semaines suivant le curetage, il est recommandé à la femme de se reposer. Cela est dû au fait que le cou reste ouvert en raison de la chirurgie. Les tissus blessés et les taches peuvent déclencher le développement du processus inflammatoire. Ainsi, le repos sexuel exclut une éventuelle infection et une lésion des tissus endommagés..

Pendant les rapports sexuels, pour la première fois après le nettoyage, une femme ressent une douleur et un inconfort mineurs, ce qui est la norme. Si la douleur persiste pendant une longue période, vous devriez consulter un médecin pour exclure une maladie gynécologique.

Vinaigre de cidre de pomme pour les verrues

Ovaires menstrués

Le grattage est une opération grave au cours de laquelle la couche muqueuse d'un organe est excisée. Parfois, des complications sont possibles après le nettoyage de la cavité utérine. Pour cette raison, une échographie est prescrite. En outre, le médecin formule des recommandations, en respectant lesquelles, vous pouvez réduire le risque de conséquences indésirables..

Raisons du curetage

Le curetage est réalisé à des fins thérapeutiques et diagnostiques. Pendant l'opération, seule la couche muqueuse superficielle est retirée, grâce à laquelle l'organe est rapidement restauré. De plus, dans les premières heures, des douleurs apparaissent après le grattage. Au fil du temps, ils deviennent moins prononcés et disparaissent complètement..

À des fins médicales, une intervention chirurgicale est effectuée pour éliminer les polypes, les restes de l'embryon après un avortement spontané et en cas de suspicion de cancer. Un avortement se fait souvent de cette manière. En outre, les indications pour le nettoyage sont une grossesse gelée, des symptômes d'endométrite et des saignements utérins sévères..

Le curetage est prescrit pour l'hyperplasie de l'endomètre. La cause de cette pathologie est une défaillance hormonale. Le danger de la maladie est qu'il existe un risque de dégénérescence des cellules en cellules malignes. Avec son développement, un curetage diagnostique séparé est effectué.

Les tissus obtenus lors de l'opération sont envoyés au laboratoire d'histologie afin d'exclure l'oncologie.

Qu'est-ce qu'une grossesse gelée

La pathologie ne survient pas spontanément et sans raison. Les gynécologues déterminent deux facteurs principaux qui provoquent un arrêt du développement de l'embryon:

  • les mutations génétiques dans lesquelles un embryon défectueux se développe;
  • conditions défavorables à la formation du fœtus - maladies infectieuses et auto-immunes, déséquilibre hormonal, etc..

Dans les premiers stades, la grossesse gèle généralement en raison de la survenue de mutations génétiques. Ils sont héréditaires ou spontanés..

Curetage après avortement

Les raisons du retrait de la couche endométriale sont une fausse couche spontanée et des complications après un avortement. De telles manipulations sont nécessaires dans les cas où des particules de l'embryon restent dans l'organe..

Après avoir nettoyé l'utérus, la femme note qu'elle a des douleurs dans le bas du dos, ainsi que dans le bas de l'abdomen, et un écoulement sanglant apparaît. Ils seront observés jusqu'à ce que le processus de restauration du col de l'utérus et de l'organe reproducteur lui-même soit complètement terminé. Parfois, la température augmente après le grattage. Avec ces changements, les médecins prescrivent des antibiotiques. Avec leur aide, il est possible de prévenir le développement de l'inflammation..

Reprise des menstruations

Reguli après le nettoyage de l'utérus apparaissent après 4-5 semaines. Le moment dépend en grande partie de l'état général du corps et du taux de récupération du col de l'utérus et de l'endomètre. Un retard est souvent observé après un avortement. Cela est dû au fait qu'il faut un peu plus de temps pour restaurer la fonction de reproduction dans ce cas..

Le cycle menstruel est complètement rétabli après curetage seulement après trois mois. Dans certains cas, cela prend environ six mois. Au cours des premiers mois, des contractions intenses de l'utérus entraînent des douleurs les jours critiques. Souvent, les réglementations deviennent rares ou excessivement abondantes..

Les changements doivent être alertés lorsque l'estomac fait mal, que des saignements acycliques apparaissent et que la température corporelle augmente. Dans ce cas, il est strictement interdit de reporter une visite chez le médecin. La raison de la visite chez le gynécologue est également l'absence prolongée de menstruation..

Symptômes

Ses signes sont:

  1. Douleur sévère. L'écoulement accumulé dans l'utérus après le nettoyage provoque son hyperextension, ce qui irrite grandement les terminaisons nerveuses. À quoi le corps répond par des contractions accrues. C'est pourquoi, avec le développement d'hématomes - un arrêt pathologique des sécrétions après curetage de l'utérus - une femme éprouve des douleurs de traction, localisées dans le bas de l'abdomen. Dans leur force, ils peuvent ressembler à des douleurs de travail..
  2. Arrêt brusque de la décharge après le nettoyage de l'utérus. C'est ce symptôme qui aide le gynécologue à poser un diagnostic préliminaire..
  3. Développement d'une inflammation locale. Le sang étant un terreau idéal pour les bactéries, cet hématomètre accompagne le développement de l'inflammation locale. Ceci est également facilité par la diminution de la défense immunitaire causée par le curetage effectué. Dans le contexte de l'absence de saignement après le nettoyage, la température corporelle augmente, l'état de santé général s'aggrave et la douleur augmente. Après l'infection, les sécrétions d'hématomètre accumulées dans l'utérus passent dans le pyomètre.

INFORMATIONS UTILES: Massage gynécologique pour la croissance de l'endomètre

Complications possibles

Il est possible de suspecter le développement de complications si le saignement ne s'arrête pas pendant plus d'une semaine et demie, ne diminue pas de volume. En outre, les conséquences indésirables sont indiquées par une faiblesse, des douleurs dans le bas de l'abdomen et de la fièvre après l'hystéroscopie..

Saignement de l'utérus

Dans le processus de traitement de la pathologie gynécologique, des saignements peuvent commencer après le nettoyage. Pendant l'opération, le col de l'utérus et la cavité de l'organe sont blessés, ce qui ne leur permet pas de fonctionner pleinement. Parmi les principaux signes du développement de cette complication figurent les suivants:

  • il n'y a pas de décharge brune;
  • le sang a une couleur écarlate, ne ressemble pas à une menstruation ordinaire, il contient de nombreux caillots;
  • les articles d'hygiène doivent être changés toutes les heures;
  • douleur modérée ou prononcée dans l'abdomen;
  • pâleur de la peau;
  • vertiges sévères et, dans certains cas, perte de conscience.

Lorsque ces symptômes apparaissent, une hospitalisation urgente est nécessaire. Cette condition constitue une menace non seulement pour la santé d'une femme, mais aussi pour la vie..

Inflammation de l'endomètre

Après avoir gratté le col de l'utérus et l'organe génital, une maladie de l'endomètre telle que l'endométrite peut se développer. Cela est dû au fait que dans le processus de récupération après la chirurgie, l'utérus est plus sensible à diverses maladies. Les agents pathogènes peuvent facilement y pénétrer et provoquer le développement d'une inflammation.

Les principales manifestations cliniques de la pathologie sont les suivantes:

  • hyperthermie;
  • sensation de frissons;
  • douleur dans l'abdomen;
  • malaise général et faiblesse;
  • l'apparition de sécrétions inhabituelles.

Dans le processus de traitement de cette maladie, ils ont recours à la nomination d'agents antibiotiques..

Hématomètre

Si, lors de la récupération de l'utérus, l'écoulement s'est complètement arrêté ou a fortement diminué de volume, on peut soupçonner le développement de cette pathologie. Il y a un hématomètre après curetage en raison d'un spasme du canal cervical et créant un obstacle à l'écoulement normal du sang. Dans ce cas, l'écoulement peut acquérir une couleur non naturelle et une odeur désagréable, et en cas d'infection, des frissons et une douleur intense dans le bas de l'abdomen sont observés.

Avec le développement de cette condition pathologique, une hospitalisation urgente est nécessaire. Au cours du traitement, des suppositoires de Longidaza, des médicaments antimicrobiens et antispasmodiques sont utilisés. Un nouveau nettoyage est également effectué.

L'efficacité de l'hirudothérapie pour l'endométriose

Pour les maladies gynécologiques, les sangsues sont appliquées non seulement à l'extérieur, mais également par voie vaginale à l'intérieur. Un large réseau d'approvisionnement en sang, la proximité des appendices et de l'utérus à plusieurs reprises améliore le processus anti-inflammatoire, ce qui signifie qu'il accélère le traitement. La restauration du fond hormonal a également lieu plus rapidement, ce qui a un effet rajeunissant et cicatrisant sur le corps dans son ensemble..

En tant que traitement indépendant à part entière, les sangsues ne conviennent pas toujours, mais en plus du complexe, l'hirudothérapie est un remède idéal. L'hirudine sécrétée par les suceurs de sang améliore la microcirculation, soulage les spasmes vasculaires, réduit la viscosité du sang et réduit les symptômes d'hypoxie.

INFORMATIONS UTILES: Lazarev, Sergey Nikolaevich

Il est strictement interdit de traiter les maladies gynécologiques avec des sangsues, en particulier les femmes chroniques souffrant d'hypotension artérielle, d'anémie ferriprive ou d'allergies. L'hémophilie, l'intolérance individuelle et la grossesse sont également de graves contre-indications à l'hirudothérapie. Par conséquent, avant le traitement, le patient est examiné par le médecin traitant pour identifier certains facteurs qui interdisent la procédure..

Médicaments pour le traitement

Le déroulement du traitement dépend en grande partie de la raison du curetage. Afin de se remettre du nettoyage sans complications, ils ont recours à une antibiothérapie. Des antispasmodiques sont également prescrits. Dans certains cas, vous devez prendre des médicaments hormonaux. Afin de restaurer le fond des hormones, les comprimés de Regulon sont souvent prescrits.

Herbes

Pendant la période de récupération, diverses herbes sont souvent utilisées. Avec leur aide, il est possible de renforcer le système immunitaire, de saturer le corps en vitamines et de normaliser la microflore vaginale.

Le bore utérus, l'ortie dioïque et le pinceau rouge sont les plus souvent utilisés. Les décoctions basées sur eux sont prises quotidiennement par voie orale. Pour cette raison, le fond hormonal est normalisé et l'état général s'améliore..

Antispasmodiques

L'utilisation d'antispasmodiques pendant cette période doit être extrêmement prudente. Cela est dû au fait que lors de la récupération de l'utérus, il commence à se contracter de manière intensive et en expulse le contenu. C'est un processus physiologique naturel.

Le plus souvent, ils recourent à l'utilisation de No-shpy. Pour éviter les saignements utérins, Tranexam est prescrit. Il est également impératif de restaurer les niveaux normaux d'hormones. Pour cette raison, Regulon est utilisé après le grattage.

Les antibiotiques

L'utilisation d'agents antibactériens est une étape importante de la période de récupération. Avec leur aide, il est possible de prévenir l'apparition du processus inflammatoire. L'ocytocine la plus couramment utilisée est après le grattage. Ceftriaxone, Tsiprolet ou Amoxiclav sont également prescrits.

La prévention

Afin d'éviter les complications indésirables, il est extrêmement important de subir systématiquement une échographie, de traiter en temps opportun toutes les maladies, de bien manger, d'éviter un effort physique excessif et de suivre toutes les recommandations médicales..

Nutrition

Une bonne organisation de l'alimentation contribuera à améliorer le bien-être et à réduire le risque de complications. Le régime ne doit pas être rigide. Il est impératif que le corps reçoive une quantité suffisante de vitamines et de minéraux. Il est souhaitable que le menu comprenne des légumes, des fruits, des produits laitiers, du poisson et de la viande. La consommation de boissons gazeuses et alcoolisées, d'aliments gras, épicés et frits doit être minimisée..

Vie intime

Au début, il y a un écoulement sanguin du vagin. Pour cette raison, une vie intime est impossible. Même après avoir terminé, il est recommandé de reporter les rapports sexuels. Cela est dû au fait que pendant cette période, les tissus ne se sont pas encore rétablis et ne sont pas protégés de l'infection. Le premier rapport sexuel n'est autorisé que quelques semaines après l'opération..

De plus, pendant cette période, une attention accrue doit être portée à l'hygiène intime. Vous devez vous laver au moins deux fois par jour et changer les joints toutes les trois heures.

Régime quotidien

Le régime du jour revêt une importance particulière. L'activité physique, le surmenage émotionnel sont fortement déconseillés. Ne faites pas de sport le premier mois.

Vous devez essayer de consacrer suffisamment de temps pour vous reposer, être plus souvent à l'air frais, manger et boire en temps opportun.

La récupération après le nettoyage de l'utérus est un processus court mais très important. Si vous ne suivez pas les recommandations médicales, le risque de complications augmente. Pendant cette période, vous devez surveiller tout changement dans le corps et, si des symptômes inhabituels apparaissent, demander immédiatement l'aide d'un médecin..