Ventricules latéraux

Dans les hémisphères cérébraux, deux ventricules latéraux, ventriculi laterales, sont situés sous le niveau du corps calleux symétriquement sur les côtés de la ligne médiane, séparés de la surface latérale supérieure des hémisphères par toute l'épaisseur de la moelle. La cavité de chaque ventricule latéral correspond à la forme de l'hémisphère: elle commence dans le lobe frontal sous la forme d'une corne antérieure pliée vers le bas et sur le côté latéral, cornu anterius, à partir de là, elle s'étend à travers la région du lobe pariétal 3 sous le nom de la partie centrale, pars centralis, qui est au niveau du bord postérieur du corps calleux divisé en corne inférieure, cornu inferius, (dans l'épaisseur du lobe temporal) et la corne postérieure, cornu posterius (dans le lobe occipital).

La paroi médiale de la corne antérieure est formée par le septum pellucidum, qui sépare la corne antérieure de la même corne de l'autre hémisphère. La paroi latérale et en partie le bas de la corne antérieure sont occupés par une élévation grise, la tête du noyau caudé, les noyaux caput caudati, et la paroi supérieure est formée par les fibres du corps calleux. Le toit de la partie centrale la plus étroite du ventricule latéral est également constitué des fibres du corps calleux, tandis que le fond est constitué de la continuation du noyau caudé, des noyaux du corps caudati et d'une partie de la surface supérieure du thalamus. La corne postérieure est entourée d'une couche de fibres nerveuses blanches provenant du corps calleux, appelé tapetum (tégument); sur sa paroi médiale, une crête est visible - un éperon d'oiseau, calcar avis, formé par une empreinte du côté du sulcus calcarinus, situé sur la surface médiale de l'hémisphère. La paroi latérale supérieure de la corne inférieure est formée par le tapetum, qui est une continuation de la même formation entourant la corne postérieure. Du côté médial, sur la paroi supérieure, une partie amincie du noyau caudé, cauda nucléi caudati, se courbe vers le bas et en avant..

Le long de la paroi médiale de la corne inférieure, une élévation blanche s'étend sur toute la longueur - l'hippocampe, l'hippocampe, qui se forme à la suite d'une impression du sulcus hippocampi profondément incisé à l'extérieur. L'extrémité antérieure de l'hippocampe est divisée par des rainures en plusieurs petits tubercules. Le long du bord médial de l'hippocampe se trouve le soi-disant fimbria, fimbria hippocampi, représentant la continuation du pédicule de la voûte (crus fornicis). Au bas de la corne inférieure se trouve une arête, eminentia collaterdlis, provenant d'une empreinte à l'extérieur de la rainure du même nom. Du côté médial du ventricule latéral, la pie-mère fait saillie dans sa partie centrale et la corne inférieure, formant à cet endroit un plexus choroïde, le plexus choroïdeus ventriculi lateralis. Le plexus est recouvert d'épithélium, qui est le reste de la paroi médiale non développée du ventricule. Plexus choroideus ventriculi lateralis est le bord latéral de la tela choroidea ventriculi tertii.

Ventricules latéraux

Les ventricules latéraux (Fig.18) sont la cavité du télencéphale et ils se composent des parties suivantes.

1. La partie centrale (pars centralis) est située dans le lobe pariétal

2. La corne avant (cornu anterius) est située dans le lobe frontal

3. La corne postérieure (cornu posterius) est située dans le lobe occipital

4. La corne inférieure (cornu inferius) est située dans le lobe temporal

1. La partie centrale comprend les structures suivantes:

- paroi supérieure (toit): corpus callosum (corpus callosum)

- en bas: corps du noyau caudé (noyaux de corpus caudés), tubercule optique et voûte (thalamus) et (etfornix)

- paroi médiale: septum transparent (septum pellucidum);

- paroi latérale: la tête du noyau caudé (noyaux caput caudés);

- parois antérieure, supérieure, inférieure: pince frontale (forceps frontalis);

- parois supérieures et latérales: forceps occipitales (forceps occipitalis),

- autres parois: matière blanche du lobe occipital;

- parois latérales et supérieures: substance blanche du lobe temporal;

- parois médiales et partiellement inférieures: hippocampe, hippocampe.

Formations anatomiques des ventricules latéraux:

- le plexus choroïde du ventricule latéral (plexus choroideus ventriculi lateralis) est situé dans la partie centrale et la corne inférieure;

- sur la paroi médiale de la corne postérieure se trouvent:

a) le bulbe de la corne postérieure (bulbus cornu posterioris) est sur le dessus, correspondant au sillon pariéto-occipital;

b) l'éperon de l'oiseau (calcar avis) est situé en dessous, correspond au sillon de l'éperon;

- sur la paroi inférieure de la corne postérieure, il y a un triangle collatéral (trigonum collaterale), qui correspond à la rainure collatérale;

- hippocampe (hippocampe), relié au fornix par une frange (fibria hippocampi);

- au bas de la corne inférieure se trouve une éminence collatérale (eminentia collateralis) (continuation du triangle collatéral);

- entre les piliers de l'arc, columnae fornicis, et le corps calleux (rostrum et lamina rostralis), une plaque d'un septum transparent (lamina septi pellucudi) est étirée, qui, avec la même plaque du côté opposé, forme un septum transparent (septum pellucidum), elle sépare les cornes antérieures des ventricules latéraux;

-entre les plaques du septum transparent (lamina septi pellucidi) des côtés opposés se trouve la cavité du septum transparent (cavitas septi pellucidi) remplie de liquide céphalo-rachidien;

- les ventricules latéraux communiquent avec le ventricule III par le foramen interventriculaire (Monroi);

- ouverture interventriculaire, (foramen interventriculare) (Monroi), situé entre les piliers du fornix, (columna fomicis) et l'extrémité antérieure de la butte optique, (thalamus).

Figure: 18. La structure des ventricules latéraux.

Ventricules du cerveau

Le cerveau est un système fermé complexe protégé par de nombreuses structures et barrières. Ces supports de protection filtrent minutieusement tout le matériel adapté à l'organe tortueux. Cependant, un système aussi énergivore doit encore interagir et maintenir une connexion avec le corps, et les ventricules du cerveau sont l'un des outils pour assurer une telle communication: ces cavités contiennent du liquide céphalo-rachidien, qui soutient les processus de métabolisme, de transport des hormones et d'élimination des produits métaboliques. Anatomiquement, les ventricules du cerveau sont un dérivé de l'expansion du canal central.

Ainsi, la réponse à la question de savoir ce que le ventricule du cerveau est responsable sera la suivante: l'une des tâches principales des cavités est la synthèse du liquide céphalo-rachidien. Ce liquide céphalo-rachidien sert d'amortisseur, c'est-à-dire qu'il fournit une protection mécanique aux parties du cerveau (protège contre divers types de blessures). L'alcool, en tant que liquide, ressemble à bien des égards à la structure de la lymphe. Comme ce dernier, le liquide céphalo-rachidien contient une énorme quantité de vitamines, d'hormones, de minéraux et de nutriments pour le cerveau (protéines, glucose, chlore, sodium, potassium).

Différents ventricules cérébraux chez les nourrissons ont des tailles différentes..

Types ventriculaires

Chaque section du système nerveux central de la tête nécessite ses propres soins et dispose donc de son propre stockage de liquide céphalo-rachidien. Ainsi, les estomacs latéraux (qui comprennent le premier et le deuxième), le troisième et le quatrième sont isolés. L'ensemble de l'organisation ventriculaire a son propre système de messages. Certains (cinquième) sont des formations pathologiques.

Ventricules latéraux - 1 et 2

L'anatomie du ventricule du cerveau implique la structure des cornes antérieure, inférieure, postérieure et de la partie centrale (corps). Ce sont les plus gros du cerveau humain et contiennent du liquide céphalo-rachidien. Les ventricules latéraux sont subdivisés en gauche - le premier et le droit - le second. Grâce aux trous Monroe, les cavités latérales sont reliées au troisième ventricule du cerveau.

Le ventricule latéral du cerveau et le bulbe nasal en tant qu'éléments fonctionnels sont étroitement liés, malgré leur relative éloignement anatomique. Leur lien réside dans le fait qu'entre eux il y a, selon les scientifiques, un court chemin le long duquel passent les pools de cellules souches. Ainsi, l'estomac latéral est un fournisseur de cellules progénitrices pour d'autres structures du système nerveux..

En parlant de ce type de ventricules, on peut soutenir que la taille normale des ventricules cérébraux chez l'adulte dépend de leur âge, de la forme du crâne et du somatotype..

En médecine, chaque cavité a sa signification normale. Les cavités latérales ne font pas exception. Chez les nouveau-nés, les ventricules latéraux du cerveau ont normalement leurs propres tailles: la corne antérieure mesure jusqu'à 2 mm, la cavité centrale est de 4 mm. Ces dimensions sont d'une grande valeur diagnostique dans l'étude des pathologies du cerveau d'un nourrisson (l'hydrocéphalie est une maladie qui sera discutée ci-dessous). L'échographie est l'une des méthodes les plus efficaces pour examiner toute cavité, y compris les cavités cérébrales. Il peut être utilisé pour déterminer à la fois la taille pathologique et la taille normale des ventricules du cerveau chez les enfants de moins d'un an..

3 ventricule du cerveau

La troisième cavité est située en dessous des deux premières, et se trouve au niveau de la section intermédiaire
Système nerveux central entre les buttes visuelles. Le 3ème ventricule communique avec le premier et le second à travers les trous de Monroe et avec la cavité ci-dessous (4ème ventricule) - à travers l'aqueduc.

Normalement, la taille du troisième ventricule du cerveau change avec la croissance du fœtus: chez un nouveau-né - jusqu'à 3 mm; 3 mois - 3,3 mm; chez un enfant d'un an - jusqu'à 6 mm. De plus, leur symétrie est un indicateur du taux de développement des cavités. Cet estomac est également rempli de liquide céphalo-rachidien, mais sa structure diffère des latérales: la cavité a 6 parois. Le troisième ventricule est en contact étroit avec le thalamus.

4 ventricule du cerveau

Cette structure, comme les deux précédentes, contient du liquide céphalo-rachidien. Il est situé entre l'alimentation en eau Sylvian et la vanne. Le fluide dans cette cavité pénètre dans l'espace sous-arachnoïdien par plusieurs canaux - deux trous Lyushko et un trou Magendie. La fosse en forme de losange forme le fond et est représentée par les surfaces des structures du tronc cérébral: la section oblongue et le pont.
En outre, le quatrième ventricule du cerveau fournit la base des 12, 11, 10, 9, 8, 7 et 5 paires de nerfs crâniens. Ces branches innervent la langue, certains organes internes, le pharynx, les muscles faciaux et la peau du visage..

5 ventricule du cerveau

Dans la pratique médicale, le nom "cinquième ventricule du cerveau" est utilisé, mais ce terme n'est pas correct. Par définition, les estomacs du cerveau sont un ensemble de cavités interconnectées par un système de messages (canaux) remplis de liquide céphalo-rachidien. Dans ce cas: la structure, appelée 5e ventricule, ne communique pas avec le système ventriculaire, et le nom correct serait «la cavité du septum transparent». De là découle la réponse à la question de savoir combien de ventricules sont dans le cerveau: quatre (2 latéraux, troisième et quatrième).

Cette structure creuse est située entre les couches de la cloison transparente. Cependant, il contient également du liquide céphalo-rachidien qui pénètre dans le «ventricule» par les pores. Dans la plupart des cas, la taille de cette structure n'est pas en corrélation avec la fréquence de la pathologie, cependant, il est prouvé que les patients atteints de schizophrénie, de troubles de stress et ceux qui ont subi une lésion cérébrale traumatique, cette partie du système nerveux est agrandie.

Plexus vasculaire des ventricules du cerveau

Comme indiqué, la fonction du système de cavité est la production de liquide céphalo-rachidien. Mais comment se forme ce liquide? La seule structure du cerveau qui assure la synthèse du liquide céphalo-rachidien est le plexus choroïde. Ce sont des formations villeuses de petite taille appartenant à des vertébrés.

Les plexus choroïdes sont dérivés de la pie-mère. Ils contiennent un grand nombre de vaisseaux sanguins et conduisent un grand nombre de terminaisons nerveuses.

Maladies des ventricules

En cas de suspicion, une méthode importante pour déterminer l'état organique des cavités est la ponction des ventricules du cerveau chez les nouveau-nés..

Les maladies des ventricules du cerveau comprennent:

La ventriculomégalie est une expansion pathologique des cavités. Le plus souvent, de tels agrandissements se trouvent chez les bébés prématurés. Les symptômes de cette maladie sont variés et se manifestent sous la forme de symptômes neurologiques et somatiques..

Asymétrie des ventricules (les différentes parties des ventricules changent de taille). Cette pathologie est due à une quantité excessive de LCR cérébral. Vous devez être conscient qu'une violation de la symétrie des cavités n'est pas une maladie indépendante - c'est la conséquence d'une autre pathologie plus grave, telle qu'une neuroinfection, une contusion massive du crâne ou une tumeur.

Hydrocéphalie (liquide dans les ventricules du cerveau chez les nouveau-nés). Il s'agit d'une affection grave caractérisée par une présence excessive de liqueur céphalo-rachidienne dans le système stomacal du cerveau. Ces personnes sont appelées hydrocéphalie. La manifestation clinique de la maladie est le volume excessif de la tête de l'enfant. La tête devient si grosse qu'il est impossible de ne pas la remarquer. De plus, le symptôme déterminant de la pathologie est le symptôme du «coucher du soleil», lorsque les yeux sont déplacés vers le bas. Les méthodes de diagnostic instrumentales montreront que l'indice des ventricules latéraux du cerveau est supérieur à la normale.

Les conditions pathologiques du plexus choroïde se produisent dans le contexte à la fois de maladies infectieuses (tuberculose, méningite) et de tumeurs de localisation variée. Une condition courante est un kyste vasculaire dans le cerveau. Cette maladie peut être chez les adultes et les enfants. Les kystes sont souvent causés par des maladies auto-immunes dans le corps..

Ainsi, la norme des ventricules du cerveau chez les nouveau-nés est un élément important dans la connaissance d'un pédiatre ou d'un néonatologiste, car la connaissance de la norme vous permet de déterminer la pathologie et de trouver une déviation dans les premiers stades..

Vous pouvez en savoir plus sur les causes et les symptômes des maladies du système de cavités du cerveau dans l'article sur l'élargissement des ventricules.

Ventricules latéraux

Les ventricules latéraux, ventricules laterales, se trouvent à l'intérieur des hémisphères cérébraux et sont des cavités qui se sont développées à partir de la vésicule du télencéphale.

Il y a un ventricule latéral gauche, ventriculus lateralis sinistre, et un ventricule latéral droit, ventriculus lateralis dexter.

Chacun d'eux est situé dans l'hémisphère correspondant.

Dans le ventricule, la corne antérieure (frontale), la partie centrale, la corne postérieure (occipitale) et la corne inférieure (temporale).

Chacune de ces parties correspond à l'un des lobes de l'hémisphère cérébral.

1. Corne antérieure (frontale), cornu frontale (antérius), ventricule latéral se situe dans l'épaisseur du lobe frontal.

Sa cavité a la forme d'une corne convexe médialement; sur une coupe transversale tirée à travers le lobe frontal de l'hémisphère, la cavité a la forme d'un triangle.

Les parois supérieure et avant de la corne antérieure sont les sections antérieures du corps calleux - la partie frontale du rayonnement et le genou du corps calleux.

La paroi latérale et une partie de la paroi inférieure sont formées par la surface médiale de la tête du noyau caudé faisant saillie dans la cavité de la corne antérieure.

La paroi médiale de chacune des cornes antérieures est formée par une fine plaque d'un septum transparent, lamina septi pellucidi. Il y a deux assiettes. Ils sont délimités en arrière par la surface avant des piliers et le corps du fornix, d'en haut - par la surface inférieure du tronc du corps calleux, en avant et en dessous - par la surface interne du genou et du bec du corps calleux.

Ventricules du cerveau, ventricules cérébraux;
vue de dessus (semi-schématique).

Les plaques droite et gauche forment un septum transparent, septum pellucidum, et entre les plaques se trouve une cavité étroite en forme de fente du septum transparent, cavum septi pellucidi. Ce dernier est clairement visible après le retrait du corps calleux. La partie du septum située en avant de la commissure antérieure est définie comme le septum précommissurale. Dans chaque plaque, les veines antérieure et postérieure du septum transparent passent, collectant le sang des sections antérieures du corps calleux, du septum transparent et de la tête du noyau caudé et s'écoulant dans la veine thalamostriatale supérieure.

Dans la partie postérieure de la paroi médiale de la corne antérieure, entre le thalamus et la colonne du fornix, il y a une ouverture interventriculaire ovale, foramen interventriculare. Par ce trou, la cavité du ventricule latéral communique avec la cavité du troisième ventricule, ventriculus tertius.

En arrière, la corne antérieure passe directement dans la partie centrale du ventricule latéral.

2. La partie centrale, pars centralis, du ventricule latéral est située dans le lobe pariétal de l'hémisphère. La cavité de la partie centrale mesure environ 4 cm de long et 1,5 cm de large, s'étend du foramen interventriculaire au point d'origine des cornes postérieure et inférieure du ventricule latéral, sur une coupe dans le plan frontal, elle ressemble à une fente étroite et peu profonde.

Ventricules du cerveau, ventricules cérébraux;
vue de droite (schématique).

La paroi supérieure, ou toit, de la cavité est la partie pariétale du rayonnement du corps calleux..

La paroi inférieure, ou en bas, est formée par le corps du noyau caudé, le bornier, le thalamus, au-dessus duquel il y a une fine plaque attachée, et une partie du plexus choroïde du ventricule latéral, plexus choroideus ventriculi lateralis.

La plaque attachée, lamina affixa, est un vestige embryonnaire de la paroi du télencéphale qui recouvre la surface supérieure du thalamus. Médialement, il devient plus mince, forme une plaque alambiquée - bande vasculaire, ténia choroïdée, et passe dans l'épendyme - la couverture épithéliale qui tapisse les parois des ventricules latéraux et autres.

Le bornier, stria terminalis, situé latéralement à la plaque attachée, recouvre un peu une petite rainure terminale qui se trouve à la frontière entre le noyau caudé et le thalamus. Les fibres de la bande terminale, fibrae striae terminalis, se posent dans la partie postérieure de l'amygdale, passent dans le cadre du toit de la corne inférieure du ventricule latéral, la bande terminale, le fornix et relient l'amygdale avec le septum transparent, les noyaux antérieur et préoptique de l'hypothalamus, la substance perforée antérieure.

Le bord médial de la partie centrale du ventricule latéral est le corps du fornix.

En soulevant le plexus choroïde et la plaque attachée et en repoussant le corps du fornix, vous pouvez voir la surface supérieure du thalamus. Dans le même temps, une dépression en forme de fente entre le bord du fornix et la surface supérieure du thalamus devient visible - fissure vasculaire, fissura choroïdée.

3. La corne postérieure (occipitale), occipitalis (postérieur), ventricule latéral, étant une continuation directe de la partie centrale, est située dans le lobe occipital. Sa cavité mesure jusqu'à 1,2-2,0 cm de long, très étroite et dans la section frontale a la forme d'un triangle.

Ventricules latéraux, ventricules
laterales; vue d'en-haut.

Il y a 3 parois dans la cavité: concave médiale, convexe latérale et la partie supérieure la plus rétrécie, dorsale; l'extrémité rétrécie postérieure de la cavité est dirigée vers le pôle occipital.

Le rouleau inférieur est plus grand que le rouleau supérieur et s'appelle l'éperon de l'oiseau, calcar avis. Il est toujours prononcé, correspond au sillon de l'éperon, qui pénètre profondément dans la paroi de la corne postérieure..

De côté et d'en haut, la cavité de la corne postérieure est entourée de fibres du corps calleux.

Derrière, la corne postérieure est limitée par la substance du lobe occipital.

4. La corne inférieure (temporale), sogpi temporale (inferius), ventricule latéral se situe dans l'épaisseur du lobe temporal, plus près de sa périphérie médiale. C'est une cavité vers le bas, vers l'avant et vers l'intérieur de 3-4 cm de long.

Les sections antérieures de la cavité se terminent aveuglément, n'atteignant pas le pôle temporal, mais n'atteignant que le crochet, où l'amygdale est située dans l'épaisseur du cerveau devant la corne inférieure.

Sur la partie frontale, il y a 4 parois qui limitent la cavité de la corne inférieure: latérale, supérieure, inférieure et médiale.

Les parois latérales et supérieures de la cavité sont formées par les fibres du corps calleux, la partie inférieure est une plate-forme triangulaire légèrement surélevée - un triangle collatéral, trigonum collaterale, dont les sections postérieures se poursuivent dans la cavité de la corne postérieure. À l'avant et à l'extérieur, le triangle se poursuit en une saillie allongée - une élévation collatérale, eminentia collateralis, formée par une rainure collatérale profondément enfoncée à l'extérieur, sulcus collateralis.

La paroi médiale de la corne inférieure est une saillie fortement saillante dans la cavité de la corne de forme incurvée - l'hippocampe, l'hippocampe.

Cette saillie jusqu'à 3 cm de long est formée en raison d'une profonde dépression de l'extérieur dans la cavité de la corne inférieure de la rainure de l'hippocampe, sulcus hippocampi.

L'hippocampe postérieur commence dans la région postérieure de la partie centrale du ventricule latéral, devant l'éperon aviaire, et à la hauteur du triangle collatéral.

En outre, l'hippocampe s'étend le long de toute la corne inférieure sous la forme d'une saillie arquée, dirigée par son renflement vers la paroi latérale.

Les sections antérieures plus larges de celui-ci sont appelées les jambes de l'hippocampe, les pieds des hippocampes et portent 3-4 élévations sous la forme de petites saillies en forme de doigts, séparées par de petites rainures.

La toute fin de l'hippocampe s'approche du crochet, qui fait partie du gyrus parahippocampique.

La couche la plus superficielle adjacente à l'épendyme de la corne inférieure forme le plateau de l'hippocampe, alveus hippocampi.

À l'intérieur de l'hippocampe, entre celui-ci et le gyrus denté, il y a une étroite bande blanche fusionnée avec l'hippocampe - la frange de l'hippocampe, fimbria hippocampi, qui est une continuation du pédicule du fornix, qui descend dans la cavité de la corne inférieure.

Le plexus vasculaire du ventricule latéral est également impliqué dans la formation de la paroi médiale de la corne inférieure..

Ce plexus passe dans la corne inférieure à partir de la partie centrale du ventricule latéral, où il pénètre à travers l'ouverture interventriculaire.

En suivant plus loin vers la corne postérieure, le plexus n'entre pas dans cette dernière, mais, ayant formé une extension dans la zone du triangle collatéral - une boule vasculaire, glomus choroideum, pénètre dans la cavité de la corne inférieure.

Ici, à travers la couche épithéliale, le plexus choroïde est attaché au bord de la frange hippocampique. Le lieu de fixation sous la forme d'une bande étroite et mince s'appelle la bande d'arche, tenia fornicis.

Ventricules latéraux

Ventricules du cerveau - Cerveau: Ventricules du cerveau Ventricules de la cavité cérébrale... Wikipedia

Troisième ventricule du cerveau - Projection des ventricules du cerveau sur sa surface Le troisième ventricule du cerveau (latin ventriculus tertius) est l'un des ventricules du cerveau, lié à pr... Wikipedia

Le quatrième ventricule du cerveau - Projection des ventricules du cerveau sur sa surface Le quatrième ventricule du cerveau (latin ventriculus quartus) est l'un des ventricules du cerveau humain... Wikipedia

ventricules latéraux - (ventricules laterales) extrémité de la cavité cérébrale, située dans les hémisphères cérébraux. Distinguer les ventricules latéraux droit et gauche. Chacun d'eux a une partie centrale, des cornes antérieure, postérieure et inférieure. La corne antérieure est située dans le front... Glossaire des termes et concepts de l'anatomie humaine

Choroïdpapillome - Macrodrogue du papillome choroïdien... Wikipedia

Cerveau humain - vue en coupe d'un cerveau masculin adulte. Le cerveau humain (lat. Encéphale) parle de... Wikipedia

Cerveau - (encéphale). A. Anatomie du cerveau humain: 1) structure du G. du cerveau, 2) des membranes du cerveau, 3) circulation sanguine dans le G. du cerveau, 4) tissu du cerveau, 5) cours des fibres dans le cerveau, 6) poids du cerveau. B. Développement embryonnaire de G. du cerveau chez les vertébrés. S. …… Dictionnaire encyclopédique de F.A. Brockhaus et I.A. Efron

LE CERVEAU - LE CERVEAU. Contenu: Méthodes d'étude du cerveau....... 485 Développement phylogénétique et ontogénétique du cerveau. 489 Bee Brain. 502 Anatomie du cerveau Macroscopique et...... Grande encyclopédie médicale

Le cerveau - (encéphale) (Fig. 258) est situé dans la cavité du crâne cérébral. Le poids moyen du cerveau humain adulte est d'environ 1350 g. Il a une forme ovoïde en raison des pôles frontal et occipital saillant. Sur la face externe supérieure convexe...... Atlas d'anatomie humaine

Cerveau - (encéphale) partie antérieure du système nerveux central, située dans la cavité crânienne. Embryologie et anatomie Chez un embryon humain de 4 semaines, 3 vésicules cérébrales primaires apparaissent dans la partie tête du tube neural, antérieur...... Encyclopédie médicale

Ventricules du cerveau

Le cerveau est un système corporel fermé qui a besoin de protection contre l'environnement extérieur. Les os du crâne agissent comme la principale barrière sous laquelle plusieurs couches de coquilles sont cachées. Leur fonction est de créer une zone tampon entre la face interne du crâne et la matière cérébrale elle-même..

De plus, entre les 2e et 3e membranes, il y a une cavité fonctionnelle - l'espace sous-arachnoïdien ou sous-arachnoïdien, dans lequel le liquide céphalo-rachidien, le liquide céphalo-rachidien, circule constamment. Avec son aide, le cerveau reçoit la quantité requise de nutriments et d'hormones, ainsi que l'élimination des produits métaboliques et des toxines.

La synthèse et le contrôle de la libération du liquide céphalo-rachidien sont effectués par les ventricules du cerveau, qui sont un système ouvert de cavités bordées de l'intérieur d'une couche de cellules fonctionnelles.

Quel est le ventricule du cerveau

Anatomiquement, le système ventriculaire du cerveau est un ensemble de citernes des régions cérébrales, à l'aide desquelles le liquide céphalo-rachidien circule à travers l'espace sous-arachnoïdien et le canal rachidien central. Ce processus est réalisé grâce à une fine couche d'épendymocytes qui, à l'aide de cils, provoquent un mouvement des fluides et contrôlent le remplissage du système ventriculaire. Ils produisent également de la myéline, qui enveloppe les fibres de myéline de matière blanche..

Les ventricules sont également responsables des fonctions de sécrétion et de nettoyage: la cavité épendymaire qui les tapisse produit non seulement du liquide céphalo-rachidien, mais le filtre également des produits métaboliques, des substances toxiques et médicinales.

La quantité de liquide céphalo-rachidien sécrétée par les ventricules et leur taille sont influencées par de nombreux facteurs: la forme du crâne, le volume du cerveau, la condition physique de la personne et la présence de maladies concomitantes du système nerveux central, par exemple l'hydrocéphalie ou la ventriculomégalie.

Les experts ont calculé que chez une personne en bonne santé, le volume de liquide céphalo-rachidien libéré par heure est approximativement égal à 150-160 ml, et il est complètement renouvelé après 7 à 8 heures. Au total, environ 400 à 600 ml de liquide céphalo-rachidien sont libérés par le système ventriculaire par jour, mais cet indicateur peut varier en fonction de la pression artérielle et de l'état psychoémotionnel d'une personne..

Les méthodes modernes d'étude de la structure du cerveau permettent d'étudier ses structures internes sans recourir à l'ouverture directe du crâne. Si un spécialiste a besoin d'obtenir des informations sur la taille des ventricules latéraux d'un enfant, il donne une référence pour la neurosonographie, une méthode d'examen du cerveau à l'aide d'un équipement à ultrasons. Si l'examen est requis pour un adulte, il reçoit une IRM ou une tomodensitométrie des services correspondants.

Tableau des normes pour la taille des structures du système ventriculaire d'un adulte dans l'étude du cerveau à l'aide de la tomodensitométrie aux rayons X

StructureNorme, mm.
cornes avant des réservoirs latéraux2-5
rainure latérale3-5
III ventricule2,5-4,5
Ventricule IV12-14

Aussi, pour évaluer l'état du système ventriculaire d'un adulte, l'indice d'état de chacune de ses parties est calculé séparément.

Tableau d'index du ventricule IV, des corps et des cornes antérieures des ventricules latéraux

ÂgeCorps des ventricules latérauxCornes antérieures des ventricules latérauxVentricule IV
Moins de 5018,4-22--
Après 50 ans22,6-26--
Jusqu'à 60 ans-24-26,311,3-13
Après 60 ans-28,2-29,4Ne change pas

Combien de ventricules une personne a-t-elle, leur structure et leur fonction

Le système ventriculaire du cerveau se compose de 4 cavités à travers lesquelles le liquide céphalo-rachidien est produit et circule entre les structures du système nerveux central. Parfois, lors de l'examen des structures du système nerveux central, les spécialistes trouvent le 5e ventricule, ce qui n'est pas le cas - il s'agit d'une expansion hypoéchogène en forme de fente située sur la ligne médiane du cerveau. Une telle structure anormale du système ventriculaire nécessite l'attention des médecins: souvent, les patients à 5 ventricules courent un risque accru de développer des troubles mentaux. Anatomiquement, les premier et second ventricules sont situés respectivement dans la partie inférieure des hémisphères gauche et droit. Chacun d'eux est une cavité en forme de C située sous le corps calleux et enveloppant la partie postérieure de l'accumulation de nœuds nerveux des structures sous-corticales du cerveau. Normalement, le volume et, par conséquent, la taille du ventricule latéral d'un adulte ne doivent pas dépasser 25 ml. Ces cavités ne communiquent pas entre elles, cependant, chacune a un canal par lequel le liquide céphalo-rachidien pénètre dans le troisième ventricule.

Le troisième ventricule ressemble à un anneau dont les parois sont le thalamus et l'hypothalamus. Dans le cerveau, il est situé entre les buttes visuelles, et en son centre il y a une masse intermédiaire des buttes visuelles. Par l'aqueduc sylvien, il communique avec la cavité du 4e ventricule, et à travers les ouvertures interventriculaires - avec les ventricules I et II.

Topographiquement, le 4e ventricule est situé entre les structures de la section postérieure et la fosse dite rhomboïde, dont l'angle inférieur postérieur débouche dans le canal central de la moelle épinière.

La structure de la couche interne des structures du système ventriculaire est également hétérogène: dans les premier et deuxième ventricules, il s'agit d'une membrane épendymaire monocouche, et dans les troisième et quatrième, plusieurs couches peuvent être observées.

La composition cytologique de l'épendyma est uniforme partout: il se compose de cellules de neuroglie spécifiques - les épendymocytes. Ce sont des cellules cylindriques dont l'extrémité libre est recouverte de cils. À l'aide de la vibration des cils, l'écoulement du liquide céphalo-rachidien à travers les structures du système nerveux central est effectué.

Il n'y a pas si longtemps, au bas du troisième ventricule, des spécialistes ont découvert un autre type d'épendymocytes - les tanycytes, qui diffèrent des précédents par l'absence de cils et la capacité de transmettre des données sur la composition chimique du liquide céphalo-rachidien aux capillaires du système porte hypophysaire.

Ventricules latéraux 1 et 2

Anatomiquement, les ventricules latéraux ou latéraux du cerveau sont constitués du corps, des cornes antérieure, postérieure et inférieure.

La partie centrale du ventricule latéral ressemble à une fente horizontale. Sa paroi supérieure est formée par le corps calleux, et dans la partie inférieure se trouve le noyau caudé, l'arrière du thalamus et le pédicule postérieur du fornix. Le plexus choroïde est situé à l'intérieur de la cavité des ventricules latéraux, à travers laquelle le liquide céphalo-rachidien est synthétisé.

Extérieurement, il ressemble à une bande rouge foncé de 4 mm de large. De la partie centrale, le plexus choroïde est dirigé vers la corne postérieure, dont la paroi supérieure est formée par les fibres de la grande pince du corps calleux, et le reste - la matière blanche de la partie occipitale de la partie finale du cerveau.

La corne inférieure du ventricule latéral est située dans le lobe temporal et est dirigée vers le bas, vers l'avant et médialement vers la ligne centrale. De côté et d'en haut, il est limité par la substance blanche du lobe temporal, la paroi médiale et une partie de la partie inférieure forme l'hippocampe.

Anatomiquement, la corne antérieure est une continuation du corps de la cavité latérale. Il est dirigé latéralement vers l'avant par rapport à la cavité centrale du ventricule et, du côté médial, il est délimité par la paroi du septum transparent et du côté par la tête du noyau caudé. Les autres côtés de la corne antérieure forment les fibres du corps calleux.

En plus des fonctions principales - la synthèse et la circulation du liquide céphalo-rachidien, les ventricules latéraux sont impliqués dans la restauration des structures cérébrales. Jusqu'à récemment, on pensait que les cellules nerveuses ne pouvaient pas se renouveler, mais ce n'est pas tout à fait vrai: entre le ventricule latéral et le bulbe olfactif d'un hémisphère, il y a un canal, à l'intérieur duquel les scientifiques ont trouvé une accumulation de cellules souches. Ils sont capables de migrer dans le bulbe olfactif et de participer à la restauration du nombre de neurones..

Les indicateurs physiométriques des ventricules latéraux (à savoir leur taille) peuvent être pris de plusieurs manières. Ainsi, chez les enfants de la première année de vie, l'examen est effectué par neurosonographie (NSG), et chez les adultes - par IRM ou CT. Ensuite, les données obtenues sont traitées et comparées aux indicateurs des normes.

Les ventricules latéraux du cerveau sont normaux chez un enfant:

Structure ventriculaireNouveau-né, mmBébé de 3 mois, mm
CorpsJusqu'à 42-4
Cornes avant2-4Jusqu'à 4
Cornes occipitales10-15Jusqu'à 15

Ces indicateurs sont pris en compte lors du diagnostic de pathologies du cerveau, par exemple l'hydrocéphalie ou l'hydropisie de la moelle épinière - une maladie caractérisée par une sécrétion accrue de liquide céphalo-rachidien et une violation de son écoulement, ce qui entraîne une augmentation de la pression sur les parois des ventricules et l'expansion de leurs cavités.

Afin de réduire les risques de développer une pathologie, le premier examen du cerveau de l'enfant est effectué même pendant son développement intra-utérin lors des examens de dépistage. Cela vous permet d'identifier les maladies du système nerveux central à un stade précoce. Par exemple, lors d'une telle étude, une asymétrie des ventricules latéraux de l'embryon peut être détectée. Cette approche permet aux professionnels de préparer et de commencer immédiatement les mesures de traitement immédiatement après la naissance de l'enfant..

3 ventricule du cerveau

Topographiquement, le troisième ventricule du cerveau se situe au niveau de la section intermédiaire, entre les buttes optiques, entourant la masse intermédiaire des buttes optiques avec un anneau. A 6 murs:

  • Toit. Il est formé d'une bande d'épithélium et d'une couverture vasculaire, qui est une continuation de la pie-mère, qui sert de base au plexus choroïde du 3ème ventricule. Cette structure, à travers les ouvertures interventriculaires de la partie supérieure, pénètre dans les citernes latérales, formant leurs propres plexus vasculaires..
  • Les parois latérales sont la surface des buttes optiques, tandis que la partie interne du ventricule est formée en raison de la germination de la masse intermédiaire.
  • La paroi supérieure avant est formée par les piliers du fornix et sa commissure antérieure blanche, et la paroi inférieure est formée par la plaque grise terminale, qui est située entre les piliers du fornix.
  • De l'arrière, le troisième ventricule est limité par une commissure située au-dessus de l'ouverture de l'aqueduc sylvien. Dans ce cas, par le haut, la partie arrière est formée par un évidement pinéal et des fils à souder.
  • Le bas du troisième ventricule est la base du cerveau dans la zone de la substance perforée postérieure, les corps mastoïdes, le tubercule gris et le chiasme optique.

La signification physiologique du troisième ventricule réside dans le fait qu'il s'agit d'une cavité dont les parois contiennent des centres autonomes. Pour cette raison, une augmentation de son volume et une structure anormale peuvent provoquer des déviations dans les processus d'inhibition de l'excitation du système nerveux autonome, responsable de l'état physique d'une personne. Par exemple, s'il a un troisième ventricule élargi du cerveau, cela affecte le travail des structures des systèmes circulatoire, respiratoire et endocrinien.

Normes de la taille du troisième ventricule chez un enfant:

StructureNouveau néeBébé de 3 mois
III ventriculeJusqu'à 3 mmJusqu'à 3,3 mm

4 ventricule du cerveau

Anatomiquement, le quatrième ventricule est situé entre le cervelet, la face postérieure du pons varoli et le cerveau oblong, dans la fosse dite rhomboïde. Au stade embryonnaire du développement de l'enfant, il est formé à partir des restes de la vessie cérébrale postérieure, il sert donc de cavité commune pour toutes les parties du cerveau postérieur.

Visuellement, le ventricule IV ressemble à un triangle, dont le bas est les structures de la moelle allongée et du pont, et le toit est la voile supérieure et inférieure. La voile supérieure est une fine membrane tendue entre les jambes supérieures du cervelet, et la partie inférieure est adjacente aux jambes du lambeau et est complétée par une plaque de la membrane souple qui forme le plexus choroïde.

Le but fonctionnel du ventricule IV, en plus de la production et du stockage du liquide céphalo-rachidien, est de redistribuer son flux entre l'espace sous-arachnoïdien et le canal central de la moelle épinière. De plus, dans l'épaisseur de son fond se trouvent les noyaux des nerfs crâniens V-XII, qui sont responsables du travail des muscles des muscles correspondants de la tête, par exemple oculomoteur, facial, déglutition, etc..

5 ventricule du cerveau

Parfois, dans la pratique médicale, il y a des patients qui ont un ventricule V. Sa présence est considérée comme une caractéristique de la structure du système ventriculaire d'un individu et est plus une pathologie qu'une variante de la norme..

Les parois du cinquième ventricule sont formées en raison de la fusion des parties internes des membranes des hémisphères cérébraux, tandis que sa cavité ne communique pas avec d'autres structures du système ventriculaire. Pour cette raison, il serait plus correct d'appeler la niche résultante une cavité de «partition transparente». Bien que le ventricule V n'ait pas de plexus choroïde, il se remplit de liquide céphalo-rachidien, qui s'écoule à travers les pores des septa.

La taille du ventricule V est strictement individuelle pour chaque patient. Dans certains, il s'agit d'une cavité fermée et autonome, et parfois un espace pouvant atteindre 4,5 cm de long est observé dans sa partie supérieure..

Malgré le fait que l'existence d'une cavité d'un septum transparent soit une anomalie dans la structure du cerveau adulte, sa présence est obligatoire au stade embryonnaire du développement fœtal. De plus, dans 85% des cas cliniques, elle envahit à l'âge de six mois..

Quelles maladies peuvent affecter les ventricules

Les maladies du système ventriculaire du cerveau peuvent être à la fois congénitales et acquises. Les experts appellent le premier type hydrocéphalie (hydropisie cérébrale) et ventriculomégalie. Ces maladies sont souvent le résultat d'un développement anormal des structures cérébrales de l'enfant pendant la période embryonnaire en raison d'un dysfonctionnement chromosomique antérieur ou d'une infection du fœtus par des infections..

Hydrocéphalie

La dropsie du cerveau est caractérisée par le dysfonctionnement du système ventriculaire de la tête - sécrétion excessive de liquide céphalo-rachidien et son absorption insuffisante dans la circulation sanguine par les structures de la zone occipito-pariétale. En conséquence, toutes les cavités et l'espace sous-arachnoïdien sont remplis et, par conséquent, exercent une pression sur d'autres structures, provoquant une destruction encéphalopathique du cerveau..

De plus, en raison de l'augmentation de la pression intracrânienne, les os du crâne sont déplacés, ce qui s'exprime visuellement dans la croissance de la circonférence de la tête. La force des manifestations des signes symptomatiques d'hydrocéphalie dépend de la force de la déviation dans le système de production et d'absorption du liquide céphalo-rachidien: plus cet écart est prononcé, plus les manifestations de la maladie et la destruction de la matière cérébrale sont fortes.

Parfois, en l'absence de traitement, la tête pousse si rapidement que la personne malade ne peut pas supporter son poids et reste clouée au lit pour le reste de sa vie.

Une personne peut contracter l'hydropisie cérébrale à tout âge, mais le plus souvent, elle survient chez les enfants, étant une maladie congénitale. Dans la population adulte, la pathologie survient généralement en raison d'une violation de l'écoulement du liquide céphalo-rachidien en raison d'un traumatisme crânien, d'une infection des méninges, de l'apparition d'une tumeur et d'un empoisonnement toxique du corps.

Les manifestations cliniques de l'hydrocéphalie consistent en le développement de troubles neurologiques de gravité variable chez le patient et des modifications du volume du crâne, perceptible à l'œil nu:

Étant donné que les os de la tête d'un enfant de la première année de vie sont en plastique, une augmentation de la quantité de liquide céphalo-rachidien le déforme, ce qui s'exprime visuellement non seulement dans la croissance du volume de la tête en raison de la divergence des coutures des os de la voûte crânienne, mais aussi dans l'élargissement de l'os frontal.

Un enfant atteint d'hydrocéphalie a généralement un gonflement et une saillie des fontanelles, en raison d'une augmentation de la pression intracrânienne.

Il existe également d'autres signes externes d'hydrocéphalie:

  • manque d'appétit;
  • réseau vasculaire prononcé sur l'arête du nez;
  • tremblement de la main;
  • extinction prématurée du réflexe de succion et de déglutition;
  • régurgitations abondantes et fréquentes;
  • gonflement et protrusion des fontanelles.

Les troubles neurologiques se manifestent par le développement du strabisme, du nystagmus des globes oculaires, une détérioration de la clarté de la vision, de l'audition, l'apparition de maux de tête, une faiblesse des muscles des membres associée à une hypertonicité.

Chez les adultes et les enfants de plus de 2 ans, le développement de l'hydropisie est signalé par l'apparition de maux de tête matinaux, de vomissements, d'un gonflement sévère des disques optiques, de parésie et d'autres troubles de la coordination des mouvements.

L'hydrocéphalie est diagnostiquée à l'aide de techniques modernes de neuroimagerie. Habituellement, une hypertrophie ventriculaire du fœtus est constatée lors de l'échographie de dépistage, puis confirmée après la naissance par neurosonographie..

Chez l'adulte, le diagnostic est posé lors de l'examen des structures cérébrales par IRM ou TDM, et dans ce cas, la méthode d'examen aux rayons X sera plus informative, car elle permet et identifie, si nécessaire, le lieu du saignement dans la cavité ventriculaire, en raison de lésions ou de rupture des vaisseaux sanguins de la paroi ventriculaire.

La tactique de traitement de l'hydropisie cérébrale dépend de la gravité. Avec une accumulation faible et modérée de liquide céphalo-rachidien, les spécialistes pratiquent un traitement médicamenteux visant à réduire la quantité de liquide dans le cerveau en prenant des diurétiques.

La stimulation du travail des centres nerveux est également réalisée à l'aide de procédures de physiothérapie. Une pathologie grave nécessite une intervention chirurgicale immédiate, qui vise à réduire la pression intracrânienne et à éliminer l'excès de liquide des structures cérébrales

Ventriculomégalie

La ventriculomégalie, ou hypertrophie anormale des ventricules latéraux du cerveau, est une maladie congénitale dont les véritables causes sont encore inconnues. Cependant, on pense que le risque d'avoir un bébé avec cet écart augmente chez les femmes de plus de 35 ans..

L'impulsion pour le développement de la pathologie peut être une infection intra-utérine du fœtus, un traumatisme à l'abdomen d'une femme enceinte et des saignements utérins, en raison desquels l'enfant cesse de recevoir la quantité requise de nutriments. L'élargissement souvent pathologique des ventricules du cerveau chez le fœtus est une maladie concomitante d'autres anomalies du système nerveux central de l'enfant..

Cliniquement, l'expansion (dilatation) des ventricules latéraux se manifeste par le développement d'anomalies neurologiques, car l'augmentation du volume de liquide céphalo-rachidien se resserre et exerce une pression sur les structures internes du cerveau. En outre, le patient peut avoir des troubles psycho-émotionnels, une schizophrénie et un trouble bipolaire..

La ventriculomégalie peut être unilatérale et bilatérale, tandis qu'une augmentation symétrique et insignifiante des citernes latérales peut être une variante de la norme et être une caractéristique de la structure du cerveau de l'enfant. Pour les nouveau-nés, ce diagnostic n'est posé que lorsque les dimensions des coupes ventriculaires en diagonale au niveau du trou de Monroe dépassent 0,5 cm des normes acceptées.

L'asymétrie prononcée des ventricules nécessite une attention particulière de la part des spécialistes - après tout, une citerne agrandie d'un côté perturbe l'équilibre de la production de liquide céphalo-rachidien. Habituellement, un enfant atteint de ventriculomégalie est en retard de développement par rapport aux serniks: plus tard, commence à parler et à marcher, maîtrise mal la motricité fine et éprouve également des maux de tête constants. Le volume du crâne augmente également et la différence entre celui-ci et la poitrine peut être supérieure à 3 cm.

La tactique de traitement d'un enfant atteint de ventriculomégalie dépend de la gravité de la maladie. Ainsi, avec un léger écart, l'enfant reste sous la surveillance du médecin traitant, le degré moyen de pathologie nécessite un traitement médicamenteux et des procédures de physiothérapie visant à compenser et à corriger les manifestations neurologiques de la maladie.

Pour normaliser le cerveau, on prescrit à l'enfant des médicaments nootropes qui améliorent l'activité cérébrale, des diurétiques - abaissant la pression intracrânienne, des antihypoxants, des médicaments épargnant le potassium et des complexes vitaminiques.

En cas de ventriculomégalie sévère, l'enfant nécessite un traitement chirurgical, qui consiste en l'introduction d'un tube de drainage de décharge dans les ventricules du cerveau.

Autres causes de pathologie des ventricules du cerveau

La dilatation des cavités du système ventriculaire peut être causée par des dommages aux structures cérébrales par des néoplasmes ressemblant à des tumeurs ou par une inflammation de ses différentes parties.

Par exemple, un écoulement adéquat de liquide céphalo-rachidien peut être altéré en raison d'une inflammation d'une partie de la membrane molle due à des lésions cérébrales dues à une infection à méningocoque. Au cœur de la lésion du système nerveux central par cette maladie se trouve d'abord l'empoisonnement des vaisseaux du cerveau par des toxines, qui émettront l'agent causal de l'infection.

Dans ce contexte, un œdème tissulaire se développe, tandis que les bactéries pénètrent dans toutes les structures du cerveau, provoquant son inflammation purulente. En conséquence, les membranes de la moelle épinière gonflent, les circonvolutions sont lissées et des caillots sanguins se forment à l'intérieur des vaisseaux, qui bloquent la circulation sanguine, provoquant de multiples saignements cérébraux..

Et bien que cette maladie soit mortelle, un traitement précoce peut arrêter le processus de destruction de la substance blanche par des agents pathogènes. Malheureusement, même après la guérison complète d'une personne, il existe un risque de développer une hydropisie cérébrale et, par conséquent, une augmentation des cavités des ventricules du cerveau..

L'une des complications de l'infection à méningocoque est le développement d'une épendymatite ou d'une inflammation de la paroi interne des ventricules. Elle peut survenir à n'importe quel stade du processus infectieux et inflammatoire, quel que soit le stade du traitement.

Dans le même temps, l'évolution clinique de la maladie n'est pas différente des manifestations de la méningo-encéphalite: le patient éprouve de la somnolence, une prostration, un bouchon ou tombe dans le coma. Il a également une hypertonicité musculaire, des tremblements des membres, des convulsions, des vomissements..

Chez les jeunes enfants, l'accumulation de liquide céphalo-rachidien entraîne une augmentation de la pression intracrânienne et une hydrocéphalie cérébrale secondaire. Pour poser un diagnostic précis et identifier l'agent pathogène, les spécialistes effectuent une ponction du contenu des ventricules, et chez les enfants, cette procédure est réalisée à travers la fontanelle et chez les adultes, une craniotomie est effectuée

La préparation de la ponction du liquide céphalo-rachidien avec épendymatite est de couleur jaune, elle contient un grand nombre de bactéries du pathogène, des protéines et des cellules polynucléaires. Si à l'avenir la maladie ne répond pas au traitement, alors en raison de l'accumulation d'une grande quantité de liquide, toutes les structures et les centres autonomes du cerveau sont comprimés, ce qui peut entraîner une paralysie respiratoire et la mort du patient..

L'apparition de néoplasmes tumoraux dans les structures du cerveau peut également provoquer une violation de la sécrétion de liquide céphalo-rachidien et des anomalies dans le travail des ventricules du cerveau. Ainsi, sur le côté interne des citernes et le long des voies de sortie du liquide céphalo-rachidien, un épendymome peut apparaître - une tumeur maligne du système nerveux central, qui est formée à partir de cellules atypiques de la couche épendiale. La situation est compliquée par le fait que ce type de néoplasme est capable de métastaser vers d'autres parties du cerveau via les canaux de circulation du LCR..

Le tableau clinique de la maladie dépend de l'emplacement de la tumeur. Donc, si c'est dans les citernes latérales, cela se manifeste par une augmentation de la pression intracrânienne, une apathie, une somnolence excessive, etc..

Avec l'aggravation de la situation, la désorientation du patient, les troubles de la mémoire, les troubles mentaux, les hallucinations sont notés. Si la tumeur est située près de l'ouverture interventriculaire ou la bloque, le patient peut développer une hydropisie unilatérale du cerveau, car le ventricule affecté cesse de participer à la circulation du liquide céphalo-rachidien.

Lorsque l'épendymome du ventricule IV est endommagé, le patient présente des anomalies neurologiques prononcées, car la tumeur qui en résulte appuie sur les noyaux crâniens situés dans son fond. Visuellement, cela se manifeste par un nystagmus des yeux, une paralysie des muscles faciaux et une violation du processus de déglutition. En outre, le patient a des maux de tête, des vomissements, l'apparition de convulsions toniques ou une rigidité cérébrale.

Chez les personnes âgées, une perturbation du système ventriculaire peut être causée par des changements athérosclérotiques, car à la suite de la formation de plaques de cholestérol et de l'amincissement des parois vasculaires, il existe un risque de saignement cérébral, y compris dans la cavité des ventricules..

Dans ce cas, l'éclatement du vaisseau provoque la pénétration de sang dans le liquide céphalo-rachidien, ce qui entraînera une violation de sa composition chimique. Une hémorragie intraventriculaire abondante peut provoquer le développement d'un œdème cérébral chez un patient avec toutes les conséquences qui en découlent: augmentation des maux de tête, nausées, vomissements, diminution de l'acuité visuelle et apparition d'un voile devant les yeux.

En l'absence de soins médicaux, l'état du patient se détériore rapidement, des convulsions apparaissent et il tombe dans le coma.

Caractéristiques du troisième ventricule

Le 3 ventricule du cerveau est le lien entre les citernes latérales et la partie inférieure du système ventriculaire humain. La composition cytologique de ses parois n'est pas différente de la structure de structures cérébrales similaires.

Cependant, son fonctionnement préoccupe particulièrement les médecins, car les parois de cette cavité contiennent un grand nombre de nœuds nerveux autonomes, dont le fonctionnement dépend du fonctionnement de tous les systèmes internes du corps humain, qu'il s'agisse de la respiration ou de la circulation sanguine. Ils soutiennent également l'état de l'environnement interne du corps et participent à la formation de la réponse du corps aux stimuli externes..

Si un neurologue soupçonne le développement d'une pathologie du troisième ventricule, il oriente le patient vers un examen détaillé du cerveau. Chez l'enfant, ce processus se déroulera dans le cadre de la recherche neurosonologique, et chez l'adulte à l'aide de méthodes de neuroimagerie plus précises - IRM ou TDM du cerveau.

Normalement, la largeur du troisième ventricule au niveau de l'aqueduc sylvien chez un adulte ne doit pas dépasser 4-6 mm et chez un nouveau-né - 3-5 mm. Si la personne examinée dépasse cette valeur, les experts notent une augmentation ou une expansion de la cavité ventriculaire.

En fonction de la gravité de la pathologie, le patient se voit prescrire un traitement, qui peut consister en un affaiblissement médicamenteux des manifestations neurologiques de la pathologie ou en l'utilisation de méthodes chirurgicales de traitement - dérivation de la cavité afin de restaurer l'écoulement du liquide céphalo-rachidien.